Un nouveau dirigeant pour le Grassois Tournaire

Du mouvement à la tête de l’ETI grassois, leader de l’emballage barrière industriel. Luc Tournaire partant à la retraite, Vincent Monziols est nommé président du groupe et directeur général de Tournaire SAS.

K.Wenger Publié le 17/01/2023 à 09:16, mis à jour le 17/01/2023 à 09:16
Vincent Monziols, à gauche aux côtés de Luc Tournaire, avait déjà repéré le groupe grassois, "une pépite". Passionné par le développement d'entreprise et le déploiement du plein potentiel d'une organisation, celui qui a dirigé pendant plus de quinze ans les activités internationales de Saint-Gobain était à la recherche "d'une opportunité de reprise d’une entreprise en changement d’actionnariat et de gouvernance". Le fait qu’elle soit sur la Côte d’Azur n’a rien gâché. (Photo K.W.)

Avec le départ à la retraite de Luc Tournaire et la nomination ce 17 janvier, de Vincent Monziols à la présidence du Groupe Tournaire, c’est un peu un chapitre qui se termine pour l’ETI grassois bicentenaire.

Dirigée depuis sa création en 1833 par la famille Tournaire, la holding a écrit les pages de l’emballage industriel des matières sensibles passant de fabricant de chaudrons et d’alambics en cuivre à des emballages en aluminium monobloc – 85% de son activité – et en plastique haute performance.

Piloter la croissance organique et externe

En octobre dernier, l’entreprise qui emploie près de 300employés pour un chiffre d’affaires 2021 de plus de 90M€ a néanmoins commencé une nouvelle histoire en annonçant l’entrée à son capital de Motion Equity Partners comme actionnaire majoritaire. L’arrivée de Vincent Monziols vient donc renforcer la direction du groupe afin d’atteindre les objectifs ambitieux fixés par la société de capital investissement française. Le nouveau président du groupe et également nommé directeur général de Tournaire SAS les résume en quelques mots: "Croissance, croissance et croissance".
Il sait qu’il pourra compter sur Motion Equity Partners pour apporter les moyens financiers nécessaires afin de "consolider sa position de leader de Tournaire en Europe, pénétrer de nouveaux marchés d’application à fort potentiel, augmenter ses capacités, assurer son expansion géographique tout en renforçant ses engagements pour la protection de l’environnement".
Croissance externe? Organique? Les deux? Cela dépendra des opportunités. "Mon challenge, reprend celui qui a fait une grande partie de sa carrière au sein du Groupe Saint-Gobain, est d’être bien établi sur tous les continents dans les cinq ans, dix ans maximum. Avoir un pied en Asie et en Amérique du Nord: nous y sommes déjà bien implantés sur le plan logistique mais avoir une activité industrielle localement accélérerait notre croissance."
Ce qu’il apprécie chez Tournaire? Son "vrai leadership technique sur des marchés de niche [industrie pharmaceutique, arômes, parfums, ingrédients, chimie fine, agrochimie, ndlr]." Mais aussi le fait que les solutions d’emballages en très grande majorité en aluminium – un matériau recyclable à l’infini – intéressent des marchés émergents portés par la transformation actuelle du monde. "La nature est très importante pour moi, insiste l’ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique et d’AgroParisTech qui possède un verger en Normandie. Je suis ravi de rejoindre une entreprise qui peut faire la différence."

Accompagner la transition

Charge également à Vincent Monziols qui est en train de rencontrer tous les salariés de Tournaire de mettre en place la future équipe de direction qui l’épaulera dans sa mission. "On va planter toutes les graines cette année et on verra à quelle vitesse elles vont fleurir", affirme-t-il. En tout cas, il aura encore à ses côtés pendant six mois Luc Tournaire en tant que conseiller technique pour se "nourrir de toute l’histoire de l’entreprise ainsi que de son expertise".
Après plus de 43années passées dans l’entreprise familiale, l’ancien président du conseil de surveillance fait valoir ses droits à la retraite mais restera membre du conseil et se met à la disposition du nouveau dirigeant pour accompagner la transition. "Ce qui me permettra de préparer ma nouvelle aventure parce que je n’en ai pas eu le temps", sourit-il.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.