“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trophées de l'Eco: la 5e édition ce soir à Monaco

Mis à jour le 30/11/2016 à 05:05 Publié le 30/11/2016 à 05:05
Qui montera sur la scène pour succéder aux lauréats 2015 ?

Qui montera sur la scène pour succéder aux lauréats 2015 ? archives Jean-François Ottonello

Trophées de l'Eco: la 5e édition ce soir à Monaco

Ils sont le point d'orgue du Club de l'Eco de Monaco. Les Trophées 2016, organisés conjointement par Mocaco-Matin et le Monaco Economic Board, fêtent leur cinquième anniversaire, ce soir à 18 heures, au Grimaldi Forum.

Qui sera le manager de l'année ? Le jury, composé des dix entreprises partenaires du Club de l'Eco, va bientôt pouvoir révéler son palmarès. Il est astreint au secret depuis le 9 septembre, date à laquelle il s'est réuni au Monte-Carlo Bay.

Sans le trahir, nous pouvons déjà dévoiler qu'il y aura six lauréats ce soir, six entreprises représentatives du tissu économique, de sa dynamique et de sa diversité. Des entreprises de toutes tailles, sélectionnées par la rédaction du service Économie du groupe Nice-Matin.

Des sociétés qui n'ont donc pas candidaté et qui sont mises en lumière par les membres du club se réunissant tout au long de l'année pour partager leur expérience et débattre de sujets d'actualité.

Pour cette édition anniversaire, les Trophées du Club de l'Eco de Monaco ont invité l'ensemble des lauréats précédents. Ils nous feront pratiquement tous l'honneur d'être présents.

La cérémonie est placée sous le haut patronage du prince Albert II et se déroulera en présence de Serge Telle, ministre d'État.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct