“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Tourisme en Europe: nouvelles discussions entre gouvernements ce mercredi soir

Mis à jour le 20/05/2020 à 06:39 Publié le 20/05/2020 à 06:45
Illustration.

Illustration. Photo L. M

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tourisme en Europe: nouvelles discussions entre gouvernements ce mercredi soir

Les Ministres du tourisme de l’Union Européenne se réunissent ce mercredi pour aborder diverses questions quant aux dispositions à prendre pour les vacances cet été.

Les Belges et les Néerlandais pourront-ils retrouver leur camping préféré cet été sur la Côte d’Azur?

Les Français pourront-ils crapahuter sur la lande irlandaise sans s’imposer une quatorzaine sanitaire à leur retour au pays?

À partir de quand, la frontière italienne sera-t-elle rouverte dans les deux sens?

De cela et de bien d’autres sujets concrets, il sera question ce mardi soir, lors de la réunion des Ministres du tourisme de l’Union Européenne, dont le représentant de la France, Jean-Baptiste Lemoyne.

Si tout départ en juillet-août sans motif impérieux au-delà du territoire Schengen semble proscrit, il reste un peu de marge de manœuvre à l’intérieur du continent européen.

En fonction de l’évolution sanitaire, les règles pour circuler d’un pays à l’autre pourraient être assouplies... ou pas.

Si Jean-Baptiste Lemoyne, interrogé ce mardi lors d’un point presse, est resté très prudent à ce sujet, il a concédé que la rencontre de ce soir permettra "d’y travailler".

C’est toutefois autour du 15 juin, que "des décisions seront prises". Jusqu’à cette date, les déplacements chez nos voisins resteront soumis à de fortes restrictions.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.