Rubriques




Se connecter à

Swap Chic, le vide-dressing green, local et gratuit lancé par des Gassinois

Pour en finir avec l’envoi de colis, deux Gassinois ont lancé un vide-dressing géolocalisé avec remise en main propre des articles dans des lieux sympas et éthiques.

Ambre Mingaz Publié le 19/11/2021 à 18:24, mis à jour le 19/11/2021 à 18:24
Pour Angélique Germain et Cédric Lunel : «L’objectif est d’éviter La Poste, la préparation de colis pour privilégier plutôt la rencontre, dans un lieu sympa et pour pouvoir découvrir l’article et l’essayer.» Frank Muller

L’idée

Angélique Germain et son compagnon Cédric Lunel ont lancé Swap Chic, une plateforme, et bientôt une application, qui permet d’acheter, de vendre ou même de donner ses vêtements (pour femmes et enfants), sans avoir à envoyer de colis car de manière géolocalisée, près de chez soi et dans des lieux conviviaux et éthiques, référencés pour sécuriser les transactions. Objectif: privilégier la rencontre entre les personnes, pouvoir voir, toucher et essayer les articles et partager un bon moment tout en réduisant l’empreinte carbone et en favorisant le commerce local.

Le défi

Si Swap Chic compte déjà 7.000 utilisateurs dans toute la France, depuis sa création en SAS au 1er juin 2020, la startup a besoin, pour se développer, de 150.000 euros pour sortir son application ainsi qu’une nouvelle version de sa plateforme dotée de fonctionnalités premium; pour embaucher localement afin de constituer son équipe (développeurs, alternants...) et développer le marketing. La startup prévoit une levée de fonds sur un site de crowdfunding et recherche des investisseurs. «L’idée est de partager 20% de nos parts pour grandir avec nous.»

La genèse

Le couple a passé plus de deux ans au Canada à Vancouver. C’est là-bas qu’il a découvert les «Swap Party» ou trocs de vêtements entre amis. De retour en France il y a 7 ans et installés à Gassin, l’idée a germé. Entre-temps, des applis comme Vinted se sont développées. «Nous voulions nous trouver quelque chose qui nous ressemble, écoresponsable et qui crée du lien social autour de l’échange d’habits. 70% des vêtements de notre armoire ne sont jamais portés. Or on peut faire du troc de qualité, gagner de l’argent, sans surconsommer et avoir besoin d’envoyer ses vêtements à l’autre bout de la France. L’idée est de créer du lien social autour de chez soi.»

Le concept

Il suffit de s’inscrire, d’entrer son code postal pour se géolocaliser et découvrir les articles disponibles près de chez soi. On échange en direct ensuite avec la personne et on se donne rendez-vous dans une «swap place» locale. Aujourd’hui 2.000 endroits référencés et sécurisés pour les transactions permettent ces échanges partout en France, des lieux près de chez soi et éthiques : cafés, coffee-shop, concept store, bars à chats...

 

L’investissement

Swap Chic vient d’emménager dans ses nouveaux bureaux (50 m2) situés à l’entrée de Saint-Tropez. Pour la création et mise en ligne de leur site en avril 2020, ainsi que pour se former et lancer leur startup, Cédric Lunel et Angélique Germain ont déjà investi 40.000 euros de leur poche. Ils ont déjà réussi à lever un peu moins de 10.000 euros sur la plateforme Ulule.

L’objectif

«Notre but est de créer une communauté.» Ainsi les fondateurs de Swap Chic ne réclament pour l’instant aucune commission aux utilisateurs de cette première version de leur plateforme. Ce ne sera que lors de la mise en ligne de la future version prévue courant 2022 que de nouvelles fonctionnalités, payantes cette fois, seront proposées. Les «swappeuses» seront également invitées à donner, si elles le souhaitent, leurs articles à des associations.

> swap-chic.fr

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.