“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Start-up week-end : 54 heures chrono

Mis à jour le 29/04/2018 à 05:04 Publié le 29/04/2018 à 05:04
L'équipe de Meetly au travail.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Start-up week-end : 54 heures chrono

Depuis vendredi soir, ils sont 90 à plancher sur des projets d'entreprises pour séduire ce soir, un jury de professionnels

Cinquante-quatre heures et pas une seconde de plus. Le compte à rebours a démarré vendredi soir pour les 90 participants du cinquième start-up week-end organisé par la Jeune Chambre économique de Monaco.

Des start-up week-end, il s'en tient 17 dans le monde en cette fin de semaine. Le concept est le même partout. Réunir des porteurs d'idées, des gens motivés et travailler non-stop pendant 54 heures pour ficeler un projet de start-up qui tient la route. Vendredi soir, une quarantaine de projets ont été présentés dans la session monégasque. Une minute pour convaincre. Un vote. Et des équipes se sont ensuite organisées autour de dix idées de start-up.

Ébullition jour et nuit

Ensuite, pas de temps à perdre. Dans les locaux adaptés de MonacoTech qui héberge l'événement, l'ébullition donne lieu à un grand squat où ça s'agite jour et nuit depuis vendredi. On travaille sur un bout de table, dans un couloir, autour d'un café. On fait une sieste vite fait sur un matelas gonflable. On se détend autour du baby-foot ou de la table de ping-pong. Et ça repart. Dormir est proscrit ou presque.

«On a prévu un cours de sport pour booster les énergies et l'alcool est interdit » sourit la directrice du start-up week-end, Cécile Bichon, qui avec son équipe rebooste régulièrement les troupes.

Les profils sont variés. Des étudiants, des professionnels, des gens en recherche de collaborations… Parmi eux, une bande de jeunes de Monaco croit en Meetly, un programme qui cible les utilisateurs professionnels d'Instagram pour accroître leurs capacités et leur notoriété sur ce réseau. « L'idée, je la développe depuis un mois et en début de semaine j'ai entendu parler de ce rendez-vous et je me suis inscrit » explique Rachide El Housni, qui espère transformer l'essai et accélérer son projet.

À quelques tables de là, Kelthoum Ziani, ingénieur, travaille sur une technologie qui consiste à alléger les composants métalliques des satellites. Autour d'elle, quatre personnes se sont greffées au projet qu'elle étudie depuis trois mois. « Je recherche des passionnés » confie-t-elle, en espérant toucher le jury ce soir avec Poincaré Technologie.

Pour chacun, le week-end est un accélérateur de projet pour doper une bonne idée et la concrétiser. Au terme de ces 54 heures en effet, les dix équipes auront cinq minutes, ce soir, pour pitcher leur projet devant un jury et tenter de convaincre. Des professionnels de la place monégasque entourent les participants tout le week-end pour travailler le fond et la forme. À la fois la viabilité du projet. Et la présentation à l'oral. L'équipe gagnante remportera 16 000 euros de lots en conseil pour développer ensuite sa société, en Principauté.

L'événement se déroule dans les locaux de MonacoTech, adaptés à la circonstance.
L'événement se déroule dans les locaux de MonacoTech, adaptés à la circonstance. Cyril Dodergny
Brainstorming pour la team Poincaré Technologie.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.