Sequoiasoft, l’éditeur de logiciels de Sophia Antipolis racheté par Septeo

En rachetant l’éditeur sophipolitain de logiciels Sequoiasoft, l’Occitan Septeo ambitionne de devenir l’un des leaders européens du marché de l’hospitalité.

K.Wenger Publié le 18/09/2023 à 18:30, mis à jour le 15/09/2023 à 19:10
L’alchimie a bien fonctionné entre Patrice Guyot, le dirigeant fondateur de Sequoiasoft, et Hugues Galambrun, pdg de Septeo, qui ont dévoilé jeudi aux collaborateurs sophipolitains le changement de nom de Sequoiasoft en Septeo Hospitality. (Photo K.W.)
On va finir par croire que l’éditeur de logiciels héraultais Septeo aime bien faire ses emplettes du côté de Sophia Antipolis. Après avoir racheté la proptech Kinaxia en 2021, le voici qui absorbe Sequoiasoft, le spécialiste des logiciels de gestion, d’exploitation et commercialisation pour l’hébergement (hôtels, résidences, villages de vacances, campings), la restauration et le bien-être (centres thermaux, thalassothérapies et spas).
Détenu à 32% par sa direction et 68% par un pool d’investisseurs composé du fonds MBO, de Bpifrance et BNP Paribas, l’Azuréen a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 35M€ en 2022 et compte plus de 400collaborateurs répartis sur sept sites en France et en Espagne. Ses solutions logicielles couvrant l’ensemble du parcours client – de la réservation en ligne jusqu’au check-out en passant par la gestion des nuitées… – sont utilisées par 7.000 clients et 90.000 professionnels de l’hospitalité. Cette belle réussite est le résultat de dix ans d’une stratégie d’expansion dynamique pilotée par son dirigeant, Patrice Guyot qui a réalisé des achats clés du marché comme Thelis France, Qualitelis, la division Cafés-Hôtels-Restaurants de Cegid…
 
Diversification
À son tour racheté pour un montant non communiqué, Sequoiasoft va pouvoir poursuivre son essor sous le nom de Septeo Hospitalité. Le choix d’un acquéreur français et éditeur de logiciels était un critère majeur pour Patrice Guyot. "Septeo était de loin le meilleur choix possible pour nous permettre d’accélérer encore plus et de continuer à faire de la croissance externe et organique. L’alchimie a très vite fonctionné."
Côté Septeo, cette acquisition, la plus importante depuis sa création en 2013, ajoute la verticale Hospitality – un secteur à fort potentiel – à ses pôles déjà existants dans l’édition de logiciels experts pour les professions juridiques, de l’immobilier et de la gestion des ressources humaines. "Nos solutions simplifient le quotidien des professionnels qui accompagnent les moments essentiels de la vie de 40millions d’utilisateurs finaux annuels: mariage, divorce, achat d’un bien immobilier", énumère Hugues Galambrun, pdg et fondateur de Septeo qui affiche 310M€ de chiffre d’affaires, une croissance annuelle d’environ 20% et 2.500 salariés. En trois ans, nous sommes passés de 150 à 354M€."
 
Ouverture à l’international
 
Et le dirigeant qui compte doubler son résultat d’ici à quatre ans mise sur la branche Hospitality pour y parvenir. Elle lui ouvre aussi en grand la voie de l’international. Déjà présent en France, Belgique, Suisse, Tunisie et Amérique du Nord, Septeo va bénéficier de l’implantation espagnole de Sequoiasoft (100collaborateurs et 10M€ de chiffre d’affaires) "où nous voulions nous positionner depuis des années, assure-t-il. Ce sera plus simple pour nous de faire de la fusion-acquisition."
De la croissance externe, il en sera rapidement question pour le groupe. Et certainement encore dans la région. S’il rechigne à donner des noms – "Il est trop tôt pour en parler" –, le président de Septeo confie: "La région de Nice devient une géographie importante pour nous. Alors que nous n’y étions pas présents, il y a deux ans, nous y avons désormais 260personnes [les équipes de Kinaxia auxquelles s’ajoutent celles de Sequoiasoft, ndlr]. La stratégie de croissance est amorcée, organique et externe."
Le logiciel prêt à être téléchargé...

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.