“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Selon le directeur de La société des Bains de Mer, "la SBM est sur la voie du redressement"

Mis à jour le 27/11/2018 à 12:00 Publié le 27/11/2018 à 08:02

Selon le directeur de La société des Bains de Mer, "la SBM est sur la voie du redressement"

Jean-Luc Biamonti, président délégué de la SBM, se réjouit d’un chiffre d’affaires de 340 millions contre 292 l’exercice précédent. Entretien exclusif.

"La société des Bains de Mer va mieux. Les chiffres semestriels sont très bons. Le chiffre d’affaires a augmenté de façon significative." Ce lundi, après la publication du rapport semestriel d’activité au 30 septembre, le président délégué Jean-Luc Biamonti avait le sourire. Dans le prolongement des résultats annoncés en septembre, il confirme une progression nette, et selon lui durable, de la société.

sur le secteur qui progresse le plus

"Après tous les efforts consentis, nous sommes vraiment sur la voix du redressement. Le chiffre d’affaires des jeux avec 27,5 millions d’euros, soit une hausse de 26%. Dans la lancée de la saison d’été, septembre a été très bon. En octobre et novembre, traditionnellement des mois creux, le volume joué a été plus important. Ces bons chiffres sont le résultat de plusieurs initiatives: l’installation de tables au Monte-Carlo Bay &Resort et au Nikki Beach, la réouverture de la terrasse du bar des Palmiers au Sporting d’été… Les casinos éphémères ont très bien marché. Cet été, nous avons invité beaucoup de joueurs. Le mois dernier, le dîner Lights of gaming qui a rassemblé plus de nos cent très gros joueurs a été un succès. C’est un événement qui entretient la relation avec les clients."

sur le retour de la qualité du service

"Beaucoup de gens me disent: "Ah, c’est le Monte-Carlo comme avant." Dans les salons privés, nous avons remis la veste obligatoire. Dans la même logique, nous avons interdit les jeans à trous et nous proposons des vestes pour les joueurs qui n’en portent pas. Ça fait partie de l’image! Il faut trouver le juste compromis et faire attention de ne pas le sur-jouer car une certaine clientèle pourrait être dissuadée de venir."

sur les jeux qui marchent le mieux

"Nous constatons une augmentation de 64% des revenus des jeux de tables, alors que l’activité des appareils automatiques est en retrait de 5%. Mais qu’on ne s’y méprenne pas: sur les machines à sous, ça va bien. Il est plus juste de dire que nous sommes en léger retrait par rapport à l’exercice précédent qui était une année record."

sur les concurrents voisins

"De Saint-Raphaël et San Remo, le chiffre d’affaires des jeux est environ de 350 millions d’euros par an, dont un tiers à Monaco."

sur le concept pour parfaire le service

"L’idée est le concept "le casino qui vous aime". Nous accueillons les clients en leur servant, par exemple, des petits fours toutes les deux heures. En février, au Café de Paris, nous ferons une soirée spéciale sur le thème de la neige. Tout cela est l’aboutissement d’un travail de fond."

sur la fin du mécontentement des croupiers

"Nous avons fait un gros travail avec le statut unique des Jeux, la formation du personnel dans des établissements de renommée internationale comme à Macao, ou au casino de Reno près de Las Vegas. On sent bien que les choses s’améliorent. Tout cela porte ses fruits. Ce n’est, pour moi, pas un phénomène éphémère. Cet été, le personnel a travaillé beaucoup. L’ambiance était bonne. Pascal Camia et son équipe font un travail d’information. La direction est structurée."

sur les relations de travail entre le conseil national et la sbm

"Avec le président Stéphane Valeri, nous avons appris à travailler ensemble. Alors certes, je ne veux pas de recommandation sur les nominations. Mais le Conseil national nous a plutôt aidés, comme le gouvernement qui vient de nous donner un petit coup de pouce avec la redevance des jeux."

sur la redevance des jeux

"Quand un joueur perd beaucoup, nous lui faisons une petite remise sur sa perte. À partir du 1er avril 2019, la redevance ne s’appliquera que sur la somme réellement encaissée, c’est-à-dire la somme post-remise. Les remises se font partout. C’est parti de Vegas. Là-bas c’est la guerre des prix. Nous n’y échappons pas. Ce nouveau dispositif sur la redevance va nous faire gagner en moyenne deux millions par an."

sur le boom du secteur hôtelier/restauration

"+10%, c’est le résultat de plusieurs éléments là aussi: l’ouverture du nouveau Coya, la réouverture du Grill et celle, partielle, de l’Hôtel de Paris. Le Monte-Carlo Bay & Resort a également bien marché."

sur l'actualité du monte-carlo beach

"Nous attendons, d’un jour à l’autre, l’autorisation de la France pour la construction d’une digue sous-marine. Les travaux peuvent commencer immédiatement et être achevés pour la réouverture de l’établissement au printemps. Si l’ouvrage résiste à l’épreuve du temps, nous referons une plage de sable pour 2020."

sur les moyens de financement records

"Cette société va avoir des moyens de financement qu’elle n’a jamais eus. Nous allons générer plus de 100 millions par an en cash-flow. Ça, c’est pour mon successeur. Mais il faut penser maintenant à tous les axes de développement. Nous sommes sur la bonne voix. Il faut continuer. Ça va nécessiter beaucoup d’efforts."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct