Rubriques




Se connecter à

Saphelec s’appuie sur la fibre optique pour accélérer sa croissance

Cinq en cinq ans. La Sophipolitaine spécialisée dans les services télécoms BtoB accélère à coups de croissance externe. La dernière en date est Marseillaise. Et rapproche un peu plus Saphelec du statut d'ETI.

K.Wenger Publié le 31/01/2020 à 18:30, mis à jour le 31/01/2020 à 16:08
Le marché des télécoms est très porteur, se réjouit Hervé Mangot dont l’objectif est de faire de Saphelec une ETI d’ici 2025. (Photo K.W.)

A Sophia Antipolis, Hervé Mangot, le président de Saphelec, a le sourire aux lèvres. Sa société spécialisée dans les solutions et services télécoms pour le BtoB a réalisé une excellente année 2019, «la meilleure depuis dix ans, on n’a jamais vendu autant d’accès fibre optique».

Le chiffre d’affaires de la PME qui emploie cent collaborateurs sur dix sites dans l’Hexagone a augmenté de plus de 10% et sa rentabilté «sera à trois chiffres», précise le dirigeant. Quant à 2020, elle a débuté avec une opération de croissance externe, la cinquième en cinq ans. «Nous avons racheté sur fonds propres le fonds de commerce SFR Business d’ITCom Services à Marseille.»

Pour Saphelec qui a un partenariat historique avec l’opérateur téléphonique, ce rapprochement lui permet d’être un interlocuteur télécom incontournable en BtoB en France avec un «portefeuille de 14.000 clients BtoB».
Ce n’est pas prêt de s’arrêter car «Le marché est ultraporteur, explique Hervé Mangot, et connaît des ruptures technologiques avec l’arrêt du RCT (les lignes fixes analogiques) et l’arrivée de la fibre optique, du cloud et celle, annoncée, de la 5G. Les entreprises passant à la fibre profitent du haut débit qu’elle procure pour ajouter des services supplémentaires comme la visio ou l’audioconférence. le tchat, les applis métier...»

Elles ont aussi besoin que l’on gère et sécurise leur flotte de mobiles. Bingo pour Saphelec qui a toutes ces compétences.

 

Ouverture sur l’international

Autre motif de satisfaction pour la PME: son offre de vidéoconférence SimplyVisio a été sélectionnée, en octobre, pour figurer sur la marketplace de Huawei. Fonctionnant sur des serveurs du géant chinois, l’application en mode SaaS développée par Saphelec permet d’organiser en un seul clic des visioconférences jusqu’à dix personnes.

Un partenariat mis en place il y a six ans qui se révèle payant puisque «Nous sommes les seuls à être référencés en visioconférence chez Huawei et cela nous ouvre en grand les portes de l’international, confirme Hervé Mangot. On pourrait faire un big bang et devenir leader européen. Nous avons un potentiel de croissance important et cela fait partie de nos réflexions.»
Des pistes de développement que le dirigeant mène depuis deux ans, date à laquelle l’entreprise a intégré le programme d’accélération de Bpifrance. Avec un objectif très clair: passer du statut de PME à celui d’ETI. Une étape que le président de Saphelec sait pour franchir aisément car le marché est ultraporteur et l’arrivée annoncée de la 5G laisse présager encore plus d’objets connectés qui devront être sécurisés.

D’ailleurs, «Notre ambition d’ici 2025 est de doubler notre chiffre d’affaires et le nombre de collaborateurs » pour atteindre les 30 M€ et les 200 salariés. «Mais on pourrait le faire plus vite grâce à notre stratégie de croissance externe.»
En attendant 2025, Hervé Mangot prévoit recruter une vingtaine de commerciaux «dont dix entre Sophia et Marseille ainsi que des techniciens spécialisés dans la sécurisation des mobiles». Et est à l’affût de toute proposition de croissance externe.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.