Quatre entrepreneurs stars de l’artisanat azuréen

Près de 250 personnes étaient présentes au club Belambra de La Colle-sur-Loup pour soutenir l’artisanat azuréen. Quatre pépites ont reçu un Trophée Stars & Métiers.

Karine Wenger et Agnès Farrugia Publié le 24/10/2022 à 18:30, mis à jour le 22/10/2022 à 11:01
Les quatre lauréats des Trophées Stars & Métiers entourés de leurs mentors et soutiens. (Photo K.W)

Ils mettent des paillettes dans la vie azuréenne. Quatre pépites du département ont été mises à l’honneur lors d’une soirée organisée en grande pompe au Club Belambra de La Colle-sur-Loup. Les Alpes-Maritimes étaient le dernier acte de la quinzième édition de la tournée Stars & Métiers, des trophées créés en 2007 pour promouvoir l’excellence, l’audace et l’innovation de nos artisans.

Portée par la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMAR), la Banque Populaire Méditerranée (BPMed) et la Socama Méditerranée, premier organisme de caution mutuelle de France, la cérémonie a réuni pas moins de 250 personnes, venues soutenir et féliciter ces femmes et ces hommes qui font de notre département le premier de France en termes de densité artisanale avec pas moins de 52.209 entreprises artisanales recensées au 1er janvier 2022 (contre 200.187 en Région Sud).

Nos artisans sont les stars
de l’économie locale.

Une richesse soulignée par Sabine Calba, directrice générale de la BPMed, "L’artisanat représente 13% des emplois du secteur privé dans notre région, et être au plus près des professionnels qu’ils représentent, c’est notre ADN, intimement lié au territoire."

Engagement quotidien

Gilles Dutto était fier d’ouvrir sa première cérémonie Stars & Métiers en tant que nouveau président de la Chambre de métiers et de l’artisanat des Alpes-Maritimes. Il a salué "l’engagement au quotidien et la capacité à se surpasser après des années difficiles, pour nos stars de l’économie locale."
Quatre catégories étaient représentées: Entrepreneur, Exportateur, Innovation et Responsable. Avec des artisans sélectionnés parmi des dossiers proposés par la CMA06 et la BPMed, soumis par la suite à un jury averti.

 

Transmettre

Le point commun des artisans distingués? Ils ne disent jamais "je" mais "nous" et ont tous à cœur "d’incarner et d’être fidèle à nos valeurs, au sein de l’entreprise comme auprès de nos clients et fournisseurs", indique Laurent Deveau, Grand Prix Entrepreneur avec S2N Propreté.

Tous les quatre ont évoqué leurs échecs, leurs réussites, l’accompagnement de leur famille dans leurs aventures et la confiance de leur banquier, partenaire indispensable pour faire émerger ou grandir un projet, un rêve. Des valeurs, mais aussi des envies comme "remettre l’artisanat en ville" pour Olivier Cautain, lauréat de la catégorie responsable, qui a choisi d’installer sa Brasserie artisanale en centre-ville de Nice.

Elie Ghanime, patron de GEP (Générale d’Electricité et de Plomberie) à Nice qui reçoit le Trophée Innovation, parle, lui, de la "nécessité de se diversifier, d’innover pour se démarquer", et Julia Maurice, Grand Prix exportateur avec Sellerie Motor Yacht, pense "à la transmission des savoirs, à former aujourd’hui des apprentis, nos employés de demain".

Stars d’un soir, nous leur souhaitons de faire briller encore longtemps notre territoire.

Laurent Deveau décroche le Grand Prix Entrepreneur

En 2004, à 18 ans et un jour, il pousse la porte de la CMA06 pour devenir entrepreneur, son rêve de toujours. Dix-huit ans plus tard, il dirige deux entreprises – une de nettoyage S2N Propreté & Services qu’il a cofondée en 2011 avec son épouse Carla et Orkin, une société anti-nuisibles, auxquelles viendra s’ajouter une société d’entretien de jardins en cours d’acquisition.

Employant 140 salariés entre le siège de Carros et la région marseillaise, Laurent Deveau est un autodidacte soucieux du bien-être au travail et du respect de l’environnement. Il attache une grande importance à la promotion interne. Son objectif: "Devenir un groupe leader du secteur en en gardant une dimension familiale."

Laurent Deveau a reçu le trophée de l'entrepreneur Stars & Métiers 2022 des mains de Gilles Dutto, président de la CMA06. (Photo K.W.).

Julia Maurice récompensée par le Grand Prix Exportateur

Depuis son atelier de La Trinité, Julia Maurice, dirigeante de la Sellerie Motor Yacht, conçoit, restaure, personnalise et fabrique des projets en sellerie ou tapisserie d’ameublement qui trouvent leur place dans des yachts, villas de prestige, hôtels et palaces du monde entier: Australie, Kazakhstan, Suisse...

La jeune femme va bientôt installer son showroom-atelier dans un ancien cinéma à La Trinité qu’elle a rénové. Elle a investi dans du matériel de découpe numérique et des logiciels de plan 3D. Chaque année, elle forme une dizaine d’alternants et adultes en reconversion. Solidaire, elle récupère l’ancien mobilier (lits, sommiers...) dans les hôtels qu’elle restaure et l’envoie dans des villages cap-verdiens pour lutter contre la précarité.

Pierre Brizi, BPMed Retail, et Julia Maurice. (Photo K.W.).

Elie Ghanime reçoit le Grand Prix Innovation

Créer en prenant des risques, c’est le leitmotiv d’Elie Ghanime, dirigeant de GEP (Générale d’Electricité et de Plomberie) à Nice.

Au cours d’un voyage aux Etats-Unis, il découvre le chemisage, un procédé qui permet de réparer les canalisations sans les casser. Comment? En injectant une enveloppe souple enduite d’une résine durcissante qui se plaque contre les parois de la canalisation défectueuse.

Il l’importe en France mais l’améliore en utilisant notamment une machine électrique et non pas diesel comme outre-Atlantique. Résultat: des travaux moins chers et plus rapides.

Souhaitant promouvoir cette technique brevetée, Elie Ghanime accompagne et forme les petites entreprises et revend les résines et consommables qu’il fabrique en France.

Christophe Charpentier, Socama Méditerranée, et Elie Ghanime. (Photo K.W.).

Olivier Cautain se voit décerner le Grand Prix Responsable

C’est en voyageant outre-Atlantique qu’Olivier Cautain découvre la brasserie à domicile. Cet ancien majordome suit une formation en 2014 avant de fonder la Brasserie artisanale de Nice en plein coeur de ville et d’obtenir la certification bio en 2019.

Circuit court oblige, il utilise pour ses bières destinées à 80% aux CHR des ingrédients locaux (pois chiches, citrons de Menton, fruits rouges de Belvédère...). Ce dirigeant responsable recycle ses drèches [pulpe de la bière obtenue lors du brassage, ndlr] en aliments pour animaux, consigne ses bouteilles livrées à vélo-cargo, récupère l’eau utilisée lors de la fabrication, forme des apprentis, fait appel à un centre d’insertion pour adultes handicapés pour étiqueter les bouteilles...

Philippe Gassend, BPMed Exploitation, et Olivier Cautain. (Photo K.W.).

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.