Rubriques




Se connecter à

Pourquoi les ports de Monaco investissent dans les infrastructures de Rome après celles de Vintimille

La Principauté de Monaco vient d’inaugurer son 3e port à Vintimille à Cala del forte. Une toute nouvelle infrastructure qui lui permet de doubler sa capacité d’accueil, notamment sur les unités de plus de 35 mètres. Et voilà qu’elle s’étend aussi du côté de Rome...

J.B Publié le 07/07/2021 à 10:23, mis à jour le 07/07/2021 à 10:41
Aleco Keusseoglou est le président de la Société d’exploitation des ports de Monaco. Il est l’homme à l’origine des projets de développement des ports de Monaco à l’étranger. Photo Dylan Meiffret

Le projet de Cala del forte initié en 2014 arrive à son terme. Et déjà un autre projet occupe la Société d’exploitation des ports de Monaco dirigée par Aleco Keusseoglou. Celui du port de Rome Civitavecchia. C’est le vieux port de Rome, à 40 minutes de Rome et à une demi-heure de l’aéroport. "Nous avons gagné l’appel d’offres et racheté la concession, explique Aleco Keusseoglou. Nous allons entamer des travaux qui devraient démarrer l’année prochaine."

 

Sur ce port il y a 160 places à réaménager. Un chantier estimé à 25 millions d’euros. À titre de comparaison, Cala del forte c’est 100 millions d’euros.

Quel est l’intérêt pour la Principauté d’être présente dans le port de Rome? "L’Italie est un marché important pour Monaco. Cette présence permet d’abord de renforcer les liens entre nos deux pays. Et cela nous permet aussi de capter de nouveaux clients vers Monaco. Nous allons pouvoir créer des liens étroits avec les propriétaires de bateaux italiens qui ne connaissent pas forcément la Principauté. Il a un réel intérêt financier".

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.