“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Pourquoi les Italiens sont "tous d’accord" pour percer le nouveau tunnel de Tende "plus bas"

Mis à jour le 16/11/2020 à 08:46 Publié le 16/11/2020 à 08:00
Massimo Riberi, le maire de Limone, venu constater les dégâts au col de Tende avec la députée européenne Gianna Gancia.

Massimo Riberi, le maire de Limone, venu constater les dégâts au col de Tende avec la députée européenne Gianna Gancia. Photo Massimo Riberi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pourquoi les Italiens sont "tous d’accord" pour percer le nouveau tunnel de Tende "plus bas"

La tempête Alex a laissé le col de Tende pulvérisé. Le chaotique chantier semble compromis. L’accès au tunnel historique aussi. L’Italie préconise de percer un autre tube plus bas, jusqu’au hameau de Vievola.

Il achève tout juste sa convalescence, après trois semaines de Covid-19 marquées par quelques jours compliqués.

De ce côté-là au moins, Massimo Riberi voit le bout du tunnel. Le maire de Limone ne peut en dire autant du col de Tende voisin.

Avant de tomber malade, l’élu ligure a traversé le tunnel historique, afin de constater les dégâts causés par la tempête Alex côté français.

Massimo Riberi a capté des images impressionnantes de la montagne effondrée. Joint par téléphone, il livre son diagnostic en tant que maire de Limone, mais aussi président de l’Union des montagnes Alpi Maritime.

"C’est épouvantable"

Après reconnaissance côté français, le constat de Massimo Riberi est sans appel: "C’est épouvantable!"

Les dégâts se seraient encore aggravés depuis. "D’après ce que m’ont dit les techniciens, le versant à la sortie du tunnel côté français s’est écroulé complètement. Ce ne sont pas 50 mètres cubes qui sont tombés, c’est toute la montagne qui s’est affaissée! Quel géologue pourra dire que cela peut se refaire ? Et si cela se reproduit dans 50 ans ?"

"Plus facile à creuser"

Massimo Riberi est à l’unisson des élus italiens: "Nous sommes tous d’accord pour faire le nouveau tunnel dans la partie plus basse, de Panice Sottana à Vievola."

Les routes de Tendes, littéralement broyées par la Roya.
Les routes de Tendes, littéralement broyées par la Roya. Photo Cerema Méditerranée

Ce projet a été écarté il y a une quinzaine d’années au profit du tunnel dit "Tenda-bis", "choisi aussi parce qu’il était plus touristique".

Le tunnel désormais envisagé jouirait d’un avantage technique: "Il est beaucoup plus facile à réaliser parce qu’on peut y mettre le tunnelier. Il peut progresser au rythme de 20 à 25 mètres par jour, contre 4 mètres par jour jusqu’ici."

Autre avantage pour le maire de Limone: "On enlèverait tous les virages. Ainsi, l’accès serait plus rapide. Et il y aurait moins de problèmes l’hiver."

"Il reste 100 millions"

Encore faut-il financer un tel projet. Pour Massimo Riberi, le choix est clair: "Si on doit dépenser des sous pour réaliser des œuvres pharaoniques, mieux vaut percer le tunnel plus bas. En tout, il faudrait 230 millions d’euros. Il nous reste 100 millions prévus pour le tunnel précédent. Il faudra ajouter le reste. Mais ce sera moins cher que de refaire toute la route et les ponts."

"Pas de rafistolages"

Le nouveau tunnel de Tende aurait dû être livré en 2024. Quid d’un nouveau-nouveau tunnel ? "Si les gouvernements sont d’accord, les délais peuvent être considérablement accélérés. On l’a vu avec le pont de Gênes, veut croire Massimo Riberi. C’est indispensable pour la France et l’Italie. Il ne faut pas tergiverser, ni faire des rafistolages pour rétablir une route."

"Regarder le futur"

En attendant ? Massimo Riberi préconise de relancer le fret ferroviaire entre Breil et Limone, comme jadis. "Ce serait la meilleure solution provisoire. Je suis pour toutes les solutions qui peuvent faciliter l’ouverture du col. [Depuis la tempête], l’Italie a fait tout ce qu’elle pouvait faire, et même plus, malgré la problématique Covid. à présent, il faut regarder le futur."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.