“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pourquoi l'entreprise Nao à La Seyne propose des pergolas bioclimatiques au top

Mis à jour le 22/01/2021 à 14:50 Publié le 22/01/2021 à 18:30
Guillaume Pellereau, qui a réalisé de nombreuses pergolas pour les professionnels comme ici pour la boulangerie La Parisienne à Six-Fours, présente le trophée que lui a décerné l’UPV.

Guillaume Pellereau, qui a réalisé de nombreuses pergolas pour les professionnels comme ici pour la boulangerie La Parisienne à Six-Fours, présente le trophée que lui a décerné l’UPV. (Photo A.M.)

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Pourquoi l'entreprise Nao à La Seyne propose des pergolas bioclimatiques au top

L'entreprise seynoise NAO, spécialisée dans les pergolas bioclimatiques et autres produits d’occultation solaire, a reçu récemment le trophée Top Gazelles de l'Union patronale du Var. Un prix qui récompense la belle success story de cette société varoise.

L’idée

Si l'Union patronale du Var (UPV) a récompensé NAO (pour Nouvel Art d'Occulter) de Guillaume Pellereau du trophée Top Gazelles pour la progression constante de son chiffre d’affaires depuis trois ans, c'est aussi pour saluer la qualité de ses produits de haute technologie, conçus par son bureau d'études. Son produit phare: la pergola bioclimatique. "Tous les profils sont réalisés sur mesure avec des matériaux made in France. Il y a cinq ans, nous étions les premiers à proposer des pergolas de 7 mètres de long sans poteau au milieu", explique-t-il.

Le défi

Face à la concurrence, l'entreprise propose d'autres produits d'occultation solaire et fermetures (clôture, portail, garde-corps vitré...). "Nous sortons un nouveau produit tous les deux ans. Notre politique: démocratiser le produit que tout le monde veut et le personnaliser."

L’objectif

Le dirigeant a racheté les locaux de 2.000 m2 de l'entreprise PIP (connue pour le scandale des prothèses mammaires, Ndlr) dans la zone des Playes à La Seyne. Un investissement de près de 2,5 millions d'euros après travaux (puisque les locaux ont été incendiés après l'achat) qui permettra de développer l'activité principale de vente en ligne, de mieux accueillir les 40 salariés (5 à 6 embauches par an) et d'avoir un bureau d'études sur place.

L’investissement

Ancien commercial de la motorisation des volets roulants, Alsacien d'origine, Guillaume Pellereau a créé NAO en 2010 avec ses seuls fonds propres (7.500 euros). En 2019, il réalise 6,8 millions d'euros de chiffre d'affaires et 10 millions d'euros en 2020 malgré la crise sanitaire, avec un mois de décembre record (1,3 million d'euros).

La société connaît une augmentation de 30 à 40% de son chiffre d'affairse chaque année. Effectif: 40 salariés. Ses ventes se font en ligne et via des concessionnaires (8 en France), et bientôt un salarié aux Etats-Unis. NAO compte aussi des clients en Suisse.

Le produit

La pergola climatique, en alu, est à lames orientables s'ouvrant de 0 à 130°. Elles laissent ainsi passer la lumière à l'intérieur de la maison en hiver, pour une climatisation naturelle qui permet des économies d’énergie. Face aux concurrents, NAO propose du sur-mesure et une expertise de huit ans sur ce produit.

Si la clientèle est composée à 90% de particuliers, "Nous avons fait d'énormes projets de Montpellier à Monaco et dans toute la France" pour de grands établissements comme les hôtels-restaurants (ex-RCT Café à Toulon, Novotel à Monaco, Casino de Beaulieu-sur-Mer, La Vague d'Or aux Sablettes), pour des écoles, crèches, la caserne de pompiers d'Aix-en-Provence, la base militaire de Pau, un golf en Isère...


Plus d'infos sur Nao-fermetures.fr

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.