“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pourquoi le MEB s'intéresse à la Russie et l'Azerbaïdjan

Mis à jour le 21/09/2016 à 05:05 Publié le 21/09/2016 à 05:05
Ludovic Subran, expert en économie, a démontré à quelque 80 entrepreneurs de la Principauté, hier, tout l'intérêt qu'il y a à tenter de faire du business en Russie et en Azerbaïdjan.

Ludovic Subran, expert en économie, a démontré à quelque 80 entrepreneurs de la Principauté, hier, tout l'intérêt qu'il y a à tenter de faire du business en Russie et en Azerbaïdjan. Photo DR

Pourquoi le MEB s'intéresse à la Russie et l'Azerbaïdjan

En octobre et novembre, le Monaco Economic Board embarque des entrepreneurs monégasques à Moscou et Bakou. Hier, une conférence a permis de comprendre les raisons de ce choix

Ça commence à devenir une habitude. Une sacrée bonne habitude. Pour la troisième fois en trois ans, le chef économiste du groupe Euler-Hermes, numéro un mondial de l'assurance-crédit, a répondu à l'invitation du Monaco Economic Board pour démontrer à un parterre de chefs d'entreprise de la Principauté tout l'intérêt de participer à une mission économique dans un pays complexe. « Un pays à risques », formule Ludovic Subran. Qu'il s'agisse d'un risque...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct