“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pourquoi le Château de Berne fait confiance à Twil, une plateforme de reconnaissance digitale d'étiquettes de bouteilles de vin

Mis à jour le 05/12/2018 à 06:31 Publié le 05/12/2018 à 06:30
Sébastien Latz, directeur général du Château de Berne à Lorgues (à gauche), a été séduit par la démarche innovante de l'application Twil fondée par Erwann de Barry, un Varois de Taradeau.

Sébastien Latz, directeur général du Château de Berne à Lorgues (à gauche), a été séduit par la démarche innovante de l'application Twil fondée par Erwann de Barry, un Varois de Taradeau. Photo A.M.

Pourquoi le Château de Berne fait confiance à Twil, une plateforme de reconnaissance digitale d'étiquettes de bouteilles de vin

Pour se rendre toujours plus visible, transparent et novateur tout en conservant son image de marque de qualité, le Château de Berne s’est associé à Twil pour vendre ses vins sur Internet en direct producteur. Une plateforme de reconnaissance digitale d’étiquettes de bouteilles de vin très innovante.

Vous cherchez une idée de cadeau pour Noël, à vous faire plaisir ou à mieux connaître un vin et sa fiche technique ou encore à le commander directement auprès du producteur? Par la reconnaissance digitale d’étiquettes de bouteilles de vin, l’application gratuite Twil met en lien les consommateurs et les vignerons, et leur apporte toutes les informations nécessaires sur leurs vins préférés.

Un concept innovant qui a tout de suite séduit le directeur général du Château de Berne à Lorgues, Sébastien Latz. Erwann de Barry, le fondateur de la plateforme et application Twil étant, par ailleurs, un jeune varois, issu d’une famille de vignerons bien connue à Taradeau." Je suis tombé dans le vin quand j’étais petit", reconnaît ce dernier. Ainsi est née la collaboration entre ces deux hommes dès 2017, alors que l’application n’avait qu’un un an d’existence.

"La grande majorité de nos vins sont vendus à nos clients lorsqu’ils viennent ici, qu’ils visitent la cave et le chai du Château de Berne. C’était bon d’être aussi sur Internet et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct