“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Pourquoi Erilia est-elle la première entreprise sociale de l'Habitat à devenir "Société à mission" ?

Mis à jour le 07/05/2021 à 19:17 Publié le 14/05/2021 à 18:30
Le groupe Erilia gère, dans les Alpes-Maritimes et le Var, près de 14.000 logements, dont la résidence Les Cordelles à Cagnes-sur-Mer.

Le groupe Erilia gère, dans les Alpes-Maritimes et le Var, près de 14.000 logements, dont la résidence Les Cordelles à Cagnes-sur-Mer. Marc Carpentier

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Pourquoi Erilia est-elle la première entreprise sociale de l'Habitat à devenir "Société à mission" ?

L’organisme privé de gestion de logements sociaux fondé en 1958 vient d’insérer dans ses statuts ses objectifs sociaux et environnementaux. Faisant d’Erilia la première entreprise sociale pour l’Habitat "société à mission".

Une société à mission, qu’est-ce que cela signifie? La loi Pacte de 2019, relative à la croissance et la transformation des entreprises, a souhaité ajouter l’intérêt social dans la définition même du terme "entreprise". Parce que l’on attend d’une structure qu’elle soit utile à la société. Ainsi l’on peut ajouter dans ses statuts "sa raison d’être" et afficher publiquement les objectifs sociaux et environnementaux sur lesquels on s’engage, pour obtenir le titre de société à mission.

Au service de l’intérêt général

C’est ce qu’a fait Erilia, organisme privé de gestion de logements sociaux dont les actionnaires principaux sont le groupe Habitat en Région, trois collectivités territoriales dont la Métropole Nice Côte d’Azur, et la Caisse d’Epargne. Erilia, 17 agences réparties sur le territoire et une forte présence en région Sud, affiche la transparence de ses objectifs, comme quelque 150 entreprises en France (Danone, Air France...). "Nous avons déjà une mission d’intérêt général mais souhaitions nous engager vis-à-vis de nos locataires, nos fournisseurs et nos décideurs sur ce volet social et environnemental. Cela va nous pousser à l’innovation. Très bien. Nous sommes une entreprise de challenge", explique Antoine Jeandet, directeur général adjoint chargé des relations client pour le groupe. L’opérateur social souhaite en effet évoluer et être au plus près des besoins de la société. Une notion accentuée par la pandémie qui a montré les limites de la planète autant que la nécessité de prendre soin de l’Humain. Erilia inscrit donc dans ses statuts sa raison d’être: rendre le logement accessible à tous, apporter aux territoires et communautés des solutions d’habitat adaptées aux réalités économiques, valoriser les expertises métier des collaborateurs, s’impliquer dans le développement de l’économie locale et valoriser les démarches d’achat responsable avec ses fournisseurs.

Nouvelle identité visuelle

Le groupe, qui revendique une vision différente du logement social, fédère ainsi ses forces vives autour de ses nouvelles missions. Erilia vient d’ailleurs de changer son identité visuelle, faisant de son "L", une porte entre deux personnes, symbolisées par les "i" situés de part et d’autre. "Il y a une réelle volonté de montrer que l’Humain est au cœur de notre métier. L’idée est de rendre visible notre rôle d’acteur de proximité avec cette notion d’ouverture. Pour dire que nous proposons des solutions locatives pour tous."
Pour annoncer qu’elle est la première entreprise sociale pour l’Habitat à devenir "société à mission", témoignages vidéo de gestionnaires et de locataires étaient diffusés. "Le noyau de la vie, c’est le logement. Sans cela, on n’existe pas, explique un locataire. Et ici, c’est comme une famille."

S’inscrire dans la durée

Les équipes d’Erilia, deuxième opérateur privé national en France après le groupe 3F, tiennent à mettre en avant leur volonté "d’étudier tous les dossiers, pour changer la vie et contribuer à l’attractivité des territoires." Le directeur de l’agence de Toulon, Aymeric Deleu-Nabet confirme "Nous sommes là pour longtemps. L’habitat que nous construisons doit s’inscrire dans la durée. Nous apportons notre savoir-faire pour réaliser des projets issus d’une volonté politique. Dernièrement, au cœur de Toulon, nous avons bâti 106 logements étudiants et 42 logements familiaux pour favoriser la mixité."

Statut révocable

L’opérateur social devra toutefois être vigilant sur les objectifs fixés car le statut de société à mission est révocable. Tous les deux ans, un organisme tiers indépendant (OTI) vérifie que les engagements ont été tenus. Parce que l’intérêt de la loi Pacte, via l’octroi de ce titre, est là: mesurer l’intérêt social d’une entreprise. Erilia devra donc s’employer à mettre ses idées en action. Un comité de mission sera de fait constitué pour "apporter un avis éclairé sur les éléments de stratégie en lien avec la raison d’être et les objectifs inscrits dans les statuts" assure Joël Chassard, président du conseil d’administration d’Erilia.

En France, le groupe gère près de 62.000 logements répartis dans plus de 300 communes et l’histoire dure depuis 63 ans. La mission ne paraît donc pas impossible.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.