“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pour son 10e anniversaire, le Monaco International Clubbing Show se tourne vers l'hôtellerie de prestige

Mis à jour le 04/11/2019 à 08:31 Publié le 04/11/2019 à 08:30
Depuis dix ans, le salon s’est forgé une réputation dans le monde des professionnels de la nuit.

Depuis dix ans, le salon s’est forgé une réputation dans le monde des professionnels de la nuit. Photo archives Monaco-Matin

Pour son 10e anniversaire, le Monaco International Clubbing Show se tourne vers l'hôtellerie de prestige

Le salon lancé en 2010 pour les professionnels du monde de la nuit, développera cette année un nouvel aspect dédié à l’expérience hôtelière avec des concepts exclusifs

En 2010, pour sa première édition, le Monaco International Clubbing Show - réduit à son acronyme MICS - surprenait l’univers des salons professionnels en dédiant un rendez-vous inédit aux professionnels de la nuit. Présentant à la fois des équipements et des animations potentiellement attractives pour les patrons de discothèque du monde entier.

Une décennie plus tard, en gardant un pied dans son univers de base, la dixième édition du MICS, les 6 et 7 novembre au Grimaldi Forum, marquera une nouveauté en faisant un pas vers l’univers de l’hôtellerie exclusive de prestige.

"Finalement, nous avons toujours été un salon destiné à l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration", souligne Richard Borfiga, créateur du concept.

"Cette année, nous mettons l’accent sur l’hôtellerie dans un espace privé du salon, destiné à des clients sélectionnés. C’est une manière de favoriser l’échange directement entre l’hôtelier et son client".

La recherche de nouvelles expériences

L’idée lui est venue en discutant avec le patron du domaine de Murtoli en Corse, qui cherchait à échanger avec la clientèle de la Côte d’Azur. Ainsi, cet espace privé au cœur du salon accueillera notamment les équipes d’une dizaine d’établissements singuliers dans le monde.

C’est une première sur laquelle le MICS mise beaucoup pour opérer sa transformation. Une volonté de Caroline Borfiga, qui reprend la direction générale du salon.

"Le monde de la nuit évolue, les clients recherchent de nouvelles expériences. Beaucoup de patrons de grands clubs et discothèques sont devenus des hôteliers, développent de nouveaux concepts. C’est vers ce marché que nous souhaitons nous diriger. C’est un pari que nous faisons pour l’avenir du MICS".

Ainsi cet aspect, réduit à un pavillon cette année dans l’enceinte du salon, devrait se développer pour les prochaines éditions.

Pour autant cette année, le site comptera toujours une centaine d’exposants présentant mobilier intelligent, marques d’alcool prestigieuses, effets techniques avant-gardistes ou systèmes de gestion optimisés.

"Nous avons aussi mis en valeur le savoir-faire d’entreprises monégasques dans différents domaines", continue Caroline Borfiga, qui compte déjà un millier de professionnels qui ont confirmé leur présence les 6 et 7 novembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.