“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Portrait d’entrepreneur: «Pour un commerce responsable, bienveillant et respectueux»

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Portrait d’entrepreneur: «Pour un commerce responsable, bienveillant et respectueux»

Benoît Bourassin et son frère Clément, associés de 3 enseignes U dans les Alpes-Maritimes.

De père en fils, depuis 1980

Nous sommes fils d’épiciers. Mon père a commencé avec une toute petite boutique avant de  racheter, en 1980, le magasin U de Beaulieu-sur-Mer. Avec mon frère, nous avions toujours voulu travailler ensemble. C’est donc tout naturellement  que nous avons rejoint l’entreprise familiale dans les années 2000. Depuis, nous continuons à développer le groupe de façon indépendante. Nous exploitons 3 points de vente dans les Alpes-Maritimes: l’établissement historique de Beaulieu-sur-mer, que nous avons agrandi en 2008, le  «U Express» de Sainte-Marguerite à Nice et le  «Super U» de Plascassier. Au-delà de nos fonctions d'associés, nous assurons également des missions au sein de la coopérative dont la particularité est d’être cogérée par tous les associés selon les affinités de chacun. Pour ma part, je suis responsable du développement dans le quart sud-est et j’assure la coprésidence de la Coopérative Régionale avec mon frère qui est aussi président de la Coopérative Nationale.

Un duo passionné
et efficace

Nous essayons de faire notre métier avec passion. La notion de plaisir est primordiale, dans tout ce que l’on entreprend. Depuis quelques années, la grande distribution est fortement décriée, à tort ! Car elle offre des perspectives de carrières très intéressantes,  quel que soit votre parcours. Avec mon frère, nous sommes un formidable exemple d’association qui fonctionne. Clément est diplômé en  droit des affaires. Il se charge principalement du management tandis que je m’occupe de la communication. Nos profils se complètent parfaitement ce qui nous permet  de prendre du recul et de proposer des stratégies efficaces.

Dans l’air du temps

Les modes de consommation évoluent. Nous avons choisi de nous recentrer sur les produits frais et leur transformation en nous professionnalisant dans les métiers de bouche. Désormais, nous fabriquons nos propres glaces, nous pétrissons et cuisons le pain à la manière d’un artisan boulanger et cuisons nos propres crevettes sans additif et sans conservateurs. Pour Noël, nous avons proposé notre foie gras maison et nos chapons, cuits sur place. Ce que le client veut aujourd’hui, ce sont les mêmes produits que sur le marché et des idées de recette.

Commerçant autrement

Ce qui nous distingue de nos concurrents? Notre vision du commerce, tout simplement. C’est d’ailleurs ce que traduit formidablement bien notre slogan: «Commerçant autrement». En effet, nous œuvrons pour un commerce responsable, bienveillant et respectueux, à la fois de nos clients - que nous connaissons personnellement pour vivre à côté de chez eux - de nos producteurs - avec qui nous établissons des relations privilégiées - et de nos collaborateurs.

L’excellence managériale

Nous pensons que l’on peut être performant tout en étant humain. Telle est la priorité stratégique de notre établissement. C’est aussi comme cela que nous comptons attirer les métiers de bouche qui se font de plus en plus rare: en leur offrant les meilleures conditions de travail possibles et une grande autonomie. Nous venons d’ailleurs tout juste d’obtenir la certification «Great Place To Work®» pour deux de nos points de vente. Une grande première en France dans la grande distribution!

Et après?

Nous avons un beau projet avec la ville de Nice. L’idée? Verticaliser la ville en utilisant l’espace déjà existant pour déplacer notre point de vente de Sainte-Marguerite. En effet, nous allons transférer le magasin U-Express sur les terrains de sport de Caucade en créant un espace de vente et des stationnements tandis que sur le toit du magasin, la ville aménagera de nouveaux terrains de handball, de basket ainsi qu’une piste d’athlétisme. L’ouverture est prévue en 2023-2024.

Votre rapport
à BPI France?

Depuis plus de 10 ans, la BPI nous a encouragé et nous soutient à chaque étape de notre développement. Que ce soit pour l’achat de nouveaux points de vente ou l’agrandissement de magasins existants. Au fil du temps, nous avons noué un partenariat de confiance qui est primordial pour notre développement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.