“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Patrons de PME et ETI, soyez au Top le 6 mars

Mis à jour le 04/02/2021 à 18:23 Publié le 04/02/2021 à 18:20
La 3e édition du Top se déroulera le 6 mars. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 8 février.

La 3e édition du Top se déroulera le 6 mars. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 8 février. (Photo D.R.)

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Patrons de PME et ETI, soyez au Top le 6 mars

Pourquoi être au top le 6 mars? Parce que c’est l’occasion pour les dirigeants d’entreprise de rencontrer des grands patrons et de bénéficier de leurs conseils.

Organisé par l’Association française des entreprises privées (Afep), le Top, c’est l’occasion pour les dirigeants de PME et ETI d’être en tête-à-tête avec 40 patrons des plus grands groupes français.

Durant quatre heures, ils pourront enchaîner des entretiens de 7 minutes et obtenir ainsi de précieux conseils concernant leur développement à l’international, leur stratégie d’innovation ou encore d’envisager des projets en commun...

Du speed dating économique, ça ne se refuse pas! D’autant que 80% des chefs d’entreprise qui ont déjà participé au Top ont bénéficié d’un suivi dans le temps et que pour 75% d’entre eux, la manifestation a été un événement utile au développement de leur business.

Cette 3e édition qui se déroulera samedi 6 mars de 9h à 12h en visioconférence sera placée sous le signe de la transition écologique.

Attention, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 8 février sur www.letop.io


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.