“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Opération séduction pour le MEB et le prince Albert II en Inde

Mis à jour le 04/02/2019 à 11:19 Publié le 04/02/2019 à 08:17
Ce dimanche, la délégation a visité la plus grande mosquée d’Inde (Jama Masjid, ci-dessus) et le Fort Rouge, citadelle moghole du XIe siècle (à gauche).

Ce dimanche, la délégation a visité la plus grande mosquée d’Inde (Jama Masjid, ci-dessus) et le Fort Rouge, citadelle moghole du XIe siècle (à gauche). Photo Thomas Michel

Opération séduction pour le MEB et le prince Albert II en Inde

Le prince Albert II entame, ce lundi matin, un marathon de 48 heures auprès de trente entrepreneurs monégasques dans la bouillonnante capitale indienne. Non sans prêcher pour l’environnement.

"On ne s’était jamais vraiment penché sur l’Inde et il était temps de le faire. Cette première va être un peu difficile, peut-être un peu décevante, mais il faudra continuer et faire preuve de ténacité. Utiliser les mêmes méthodes que pour la Chine, c’est-à-dire y retourner plusieurs fois ces prochaines années pour espérer concrétiser de vraies relations."

À la veille du Forum économique organisé conjointement par la Fédération des Chambres de commerce d’Inde (FICCI) et le MEB – avec la participation de la Chambre de commerce franco-indienne –, aujourd’hui à New Delhi, le président du Monaco Economic Board (MEC), Michel Dotta, prônait la prudence et la patience, ce dimanche, depuis le paisible et luxueux Oberoi Hotel.

Au fond de l’œil de l’entrepreneur, tout de même, une lueur certaine d’espoir. Et pour cause, le patron du MEB est venu avec du lourd dans les valises pour cette première en Inde.

En présence du prince Albert II et du conseiller de gouvernement-ministre pour les Relations Extérieures et la Coopération, Gilles Tonelli, et sous l’égide de l’ambassadeur de Monaco en Inde, Patrick Médecin, la SBM Offshore ouvrira la voie à la délégation monégasque en signant un avant-contrat avec la société Engineering Private Ltd.

Photo Thomas Michel

Un symbole très fort que cette déclaration d’intention entre un fleuron de la Principauté et son pendant dans une puissance nucléaire, certes, mais extrêmement dépendante de ses exportations. Des contraintes énergétiques telles, que70 %des besoins en hydrocarbures sont comblés par l’import actuellement en Inde.

Un large éventail d’offres

"On a quelques pions sur place. Il y a de quoi faire", glisse malicieusement Michel Dotta à l’attention des autres entrepreneurs. Des ambassadeurs proposant un éventail d’offres représentatif du savoir-faire monégasque dans les domaines de pointe et d’avenir (banque/finances, assurances, télécom, immobilier, design, technologies de l’information et de la communication, santé/bien-être, industrie textile, logistique, entretien, aviation d’affaires, énergie).

Les entités publiques et parapubliques sont également de la partie. La Direction du Tourisme et des Congrès, dont les fréquentes visites en Inde ont notamment permis la tenue de mariages indiens fastueux en Principauté. Le dernier, en octobre 2016, avait d’ailleurs uni, devant 700 convives, deux riches familles de... New Delhi.

Des familles indiennes, Bernard d’Alessandri en compte deux parmi les membres du Yacht-club de Monaco.Alors qu’un deuxième Yacht-club se profile à Mumbai, le Secrétaire général du Yacht-club de Monaco a donc logiquement décidé d’aller y jeter un œil "par courtoisie" durant ce voyage d’affaires.

Photo Thomas Michel

Un voyage sous le signe de l’union, et l’exemple viendra d’en haut. Arrivé ce matin, le prince Albert II aura, demain, les honneurs du Palais présidentiel, où il s’entretiendra avec le président, Ram Nath Kovind, dont le rôle honorifique, bien qu’il soit chef des Armées, est à peu près équivalent à celui de la Reine d’Angleterre.

La visite officielle du souverain aura débuté par une audience avec la ministre des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, et surtout un entretien avec le Premier ministre, Narendra Modi, homme de réformes tourné vers l’international et candidat à sa propre succession lors des élections générales du printemps 2019.

Climat de bonnes intentions

Un peu plus de deux ans après la participation de la princesse Charlène au 1er Laureates and Leaders for Children Summit et sa rencontre avec le Prix Nobel de la Paix 2014 Kailash Satyarthi, à New Delhi, et son action de terrain en faveur des victimes du VIH aux côtés de Monaco Aide et Présence et l’ONG Mass Trust à Dindigul dans le Sud de l’Inde, c’est le souverain qui sera porteur d’un message d’espoir en participant à la conférence "Énergie et Climat" organisée par The Energy & Resources Institutes of New Delhi (TERI).

Les représentants de TERIsignant, eux aussi, une lettre d’intention avec leurs homologues de la Fondation Prince Albert II.

Le marathon économique et environnemental du souverain sera ponctué par une réception à l’ambassade de Monaco où, paraît-il, l’affluence a triplé depuis l’annonce de la présence d’Albert II.

Photo Thomas Michel

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct