Rubriques




Se connecter à

On connait le futur acquéreur de la propriété de Bernard Tapie à Saint-Tropez

La vente de la villa tropézienne La Mandala marque une accélération dans la liquidation des biens de Bernard Tapie. Une dette vertigineuse a survécu à l’homme d’affaires. À terme, la moitié pourrait être récupérée, en partie dans la région.

NSA Publié le 02/08/2022 à 22:48, mis à jour le 03/08/2022 à 06:46
La luxueuse propriété tropézienne avait été acquise en 2011 pour 49millions d’euros. Un bien gelé par la justice en 2013. Photo Luc Boutria

Son identité est restée inconnue pendant quelques jours, et même quand son nom a filtré dans les cercles les mieux informés, c’était toujours une énigme dans le milieu immobilier de la presqu’île de Saint-Tropez.

Le futur acquéreur de l’ex-propriété tropézienne de Bernard Tapie se nomme Tony Tamer, businessman américain, spécialiste des investissements internationaux.

Tony Tamer n’est pas encore vraiment le propriétaire de la villa La Mandala, mais il en est désormais l’adjudicataire. La villa a été mise aux enchères par le tribunal de commerce de Liège car La Mandala appartenait à Bernard Tapie (2012-2022) par le biais d’une société de droit belge. Tony Tamer est donc le bénéficiaire de cette adjudication pour laquelle il a dû mettre sous séquestre une garantie de l’offre: soit 10% du montant proposé pour acquérir ce bien d’exception: 81,2M d’euros. Et ceci dans l’attente de la justice française qui a "gelé" les biens du tycoon français, dont cette demeure de luxe à Saint-Tropez. L’intégralité de cette somme ne sera réglée qu’au moment où la justice lèvera cette saisie.

Une poignée de jours chaque été

L’Américain Tony Tamer. Photo DR/Creative Commons.

Businessman averti, Anthony Aouni Tamer gère près de 50 milliards d’actifs au sein d’un fonds d’investissement qu’il a fondé, H.I.G. Capital, et qui destine ses ressources au soutien d’entreprises de taille moyenne.

Depuis quelques étés, l’homme d’affaires a pris attache avec la presqu’île, où il réside une poignée de jours pendant la haute saison.

Avec une offre démentielle à près de 81 millions d’euros, ce milliardaire américain avait placé la barre très haut pour tous ses concurrents dans cette vente aux enchères en Belgique. Dans la dernière ligne droite, ne restait qu’un seul investisseur français déjà implanté dans la presqu’île, mais qui n’a pu rivaliser.

 

Un prix hors norme? "C’est un bien atypique", de l’avis des limiers de l’immobilier local. "Ce sont des biens qui n’ont pas de prix au m", mais plutôt une valeur coup de cœur. Pour le coup, la villa La Mandala qui surplombe la plage des Graniers, domine la baie des Canebiers, bénéficiant aussi d’un accès au littoral, ne manque pas de cachet.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.