“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ne louez plus, échangez votre maison

Mis à jour le 04/07/2019 à 13:23 Publié le 11/07/2019 à 18:00
Gilbert a entièrement rénové cette ancienne maison de pêcheur, il y a deux ans et demi, à cent mètres de la mer.

Gilbert a entièrement rénové cette ancienne maison de pêcheur, il y a deux ans et demi, à cent mètres de la mer. Photo Franz Chavaroche

Ne louez plus, échangez votre maison

Gilbert Piccioli pratique avec sa famille l’échange de maison depuis huit ans. Rétif à l’idée d’accueillir des inconnus chez lui, il a cédé sous la pression de ses filles et de son épouse. Un choix qu’il ne regrette en rien. La liste de ses prochaines destinations s’allonge d’année en année…

Le portail gris électrique s’ouvre. La magie opère. Une magnifique maison de pêcheur se dévoile, à cent mètres de la plage, à Cagnes-sur-Mer. "Le soir quand on se met dans le jardin, on entend les vagues", glisse Gilbert Piccioli, rêveur. Cet heureux retraité de 68 ans a retapé cette bicoque de Aà Z.

"C’était mon métier, mais bon on a fait des mois de travaux pour élever le plafond et tout refaire!" Aujourd’hui, Gilbert Piccioli savoure son œuvre. D’autant qu’elle lui permet de voyager toute l’année à moindres frais. "On est inscrit sur HomeExchange. On paye 130 euros par an et on peut être hébergé partout dans le monde, c’est génial, non?", s’exclame-t-il.

Gilbert est enthousiaste aujourd’hui, mais l’affaire était loin d’être gagnée quand son épouse, Laurence, et ses filles, Manon et Tiphaine, lui ont parlé d’échange de maison, en 2011. "Comme tout le monde, je n’aimais pas trop l’idée que quelqu’un vienne habiter chez moi, surtout quand je ne suis pas là."

Les « échangeurs » de maison se croisent rarement. Mais ils se laissent des mots doux.
Les « échangeurs » de maison se croisent rarement. Mais ils se laissent des mots doux. Photo Franz Chavaroche

150 m2 en plein Paris

Mais sa première expérience a suffi de le convaincre. "On a atterri dans un appartement de 150 m2 en plein Paris, la bouche de métro se trouvait en bas de l’immeuble, la grande classe!", se souvient-il encore, huit ans après. Il faut dire qu’à l’époque, la famille habitait un grand loft industriel sur le port de Nice.

En 2011, il payait 250 euros à l’année pour pouvoir pratiquer cet échange. Mais depuis, ils ont changé de crémerie. "On paye moitié moins cher qu’avant alors on part en vacances tout le temps, surtout depuis que les filles ont grandi!", s’amuse Gilbert.

Depuis le début de cette aventure, ils ont connu Paris, mais aussi la Suède, le Périgord, Chambéry… Et pour l’année 2019, la liste s’allonge. "On revient d’Auriol, on est parti quatre jours dans les Bouches-du-Rhône pour rien c’est merveilleux ! Avant avec les filles, ça nous aurait coûté 250 euros les quatre nuits", s’emballe-t-il. Dans un mois, ils partent en Norvège, puis en Corse en septembre, Paris en novembre et même Bali à l’été 2020. "Tout est calé déjà!"

Dotée de deux salles de bains, six couchages et de la climatisation, cette maison offre tout le confort d’une location haut de gamme.
Dotée de deux salles de bains, six couchages et de la climatisation, cette maison offre tout le confort d’une location haut de gamme. Photo Franz Chavaroche

Respect mutuel

À ses amis sceptiques, Gilbert répond sans détour: "C’est hyper simple, ce que les gens peuvent faire chez moi, je le fais chez eux!" En huit ans de pratique, Gilbert et Laurence ont cassé une fois un transat qu’ils ont remplacé et un de leur hôte a cassé un accoudoir de chaise. "Rien de bien méchant!", conclut Gilbert.

Dans leur maison de 95 m2 à la décoration soignée, tout est fait pour que les hôtes se sentent comme chez eux. Les portes des placards de la cuisine servent de tableau noir. On peut y lire le message des derniers visiteurs: "Merci pour l’échange et pour les macarons!" C’est ça aussi l’échange de maison, faire confiance et laisser une petite attention même à des inconnus.


Savoir+
Homeexchange.fr

Gilbert et son épouse Laurence ont réalisé les rénovations de leur maison de pêcheur de Aà Z. Leur bien leur permet de voyager en France, en Europe et même à Bali, prochainement.
Gilbert et son épouse Laurence ont réalisé les rénovations de leur maison de pêcheur de Aà Z. Leur bien leur permet de voyager en France, en Europe et même à Bali, prochainement. Photo Franz Chavaroche

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct