“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Yacht Show: la vitrine des superyachts donnera le coup d'envoi ce mercredi

Mis à jour le 21/09/2015 à 08:44 Publié le 21/09/2015 à 08:42
121 superyachts à flot, près de 40 tenders et toys sont attendus sur le salon.

121 superyachts à flot, près de 40 tenders et toys sont attendus sur le salon. (Photo Jean-François Ottonello)

Monaco Yacht Show: la vitrine des superyachts donnera le coup d'envoi ce mercredi

Le salon démarre mercredi, et dure jusqu’à samedi. L’événement veut montrer "ce qui se fait de mieux au niveau mondial" en matière de grande plaisance, sur le Port Hercule

La scène se répète tous les ans. À la fin de l'été, des tentes blanches font leur apparition le long du Port Hercule. C'est le premier signe de l'arrivée d'un des événements de l'année en Principauté. 

Plus tard, l'installation des tentes doit être suivie par l'arrivée de yachts. Très longs. Très beaux. Très luxueux. Le Monaco Yacht Show démarre mercredi, et s'achève samedi prochain, sur le Port Hercule. Un rendez-vous, pour les acteurs de cette industrie. Clients potentiels, capitaines, chantiers navals, courtiers…

Ils viennent assister à un événement qui veut être "une vitrine de ce qui se fait de mieux au niveau mondial", lance Gaëlle Tallarida, la directrice générale. Les 121 superyachts à flot, ces unités de plus de vingt-quatre mètres de long à flot, par exemple.

Chantiers, courtiers, équipementiers

Pour les chantiers navals, le salon est une opportunité de montrer à des clients potentiels certaines de leurs réalisations. Des navires faits sur mesure, à la demande de propriétaires.

L'idée est de mettre en avant ce que les chantiers savent faire de mieux. Pour attirer. Montrer les bâtiments permet de "se rendre compte de la qualité de la réalisation", explique Gaëlle Tallarida.

D'autres auront la possibilité d'acheter directement. Le salon est aussi un rendez-vous pour les courtiers qui viennent vendre des yachts de «seconde main», parfois très récents.

À terre, une partie des 530 sociétés présentes proposeront des produits ou des services de luxe, des objets de décoration… Mais là aussi, il n'y aura que du yachting. Rien que du yachting.

"Il faut que les exposants aient un marché déjà bien installé dans le yachting", insiste Gaëlle Tallarida.

Ce que disent tous ces éléments, c'est qu'avec le salon, Monaco devient la capitale mondiale du superyachting. Un pôle d'attraction pour le secteur. L'an dernier, 33 000 participants ont foulé l'espace consacré aux yachts, exposants inclus.

Et ils viennent d'un peu partout dans le monde. Europe du Nord, Russie, Etats-Unis, pays du Golfe…

Les exposants reviennent mais se renouvellent

Une clientèle déjà internationale. Sans compter les nouveaux marchés qu'explore le Monaco Yacht Show. L'Asie ou l'Amérique du Sud, par exemple. En faisant attention à « ne pas délaisser les marchés existants», précise Gaëlle Tallarida.

Un "éternel recommencement", sourit-elle. Mais pas pour les visiteurs.

"85 à 90%" des sociétés reviennent peut-être d'année en année, mais elles ne proposent pas la même chose. Le marché, très spécifique, doit sans cesse se renouveler. Même si les rendez-vous restent. Comme le Monaco Yacht Show.


Pratique

Plusieurs entrées permettront d'accéder au Monaco Yacht Show. L'entrée principale se fera par le quai Antoine-Ier. Une autre sur le quai Louis-II. Et une troisième du côté de la piscine.

Pour rentrer, il faudra s'acquitter d'un ticket journalier de 150 euros par personne - achat sur place. Gratuit pour les moins de douze ans.

Il sera possible de visiter le salon de 10 à 18 h 30, de mercredi à samedi.

à partir de 1 €


La suite du direct