“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco doit concrétiser des accords économiques avec Moscou

Mis à jour le 06/10/2016 à 05:09 Publié le 06/10/2016 à 05:09
La mission actuelle à Moscou est le troisième événement économique russo-monégasque depuis 2013.

La mission actuelle à Moscou est le troisième événement économique russo-monégasque depuis 2013. C.L.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco doit concrétiser des accords économiques avec Moscou

Avec la Russie, les liens sont à la fois culturels, touristiques et économiques. Les trois sont au cœur de la Semaine de Monaco à Moscou qui célèbre dix ans de diplomatie

Quand on arrive à Moscou, on a immédiatement la sensation qu'on est chez un géant. Impressionnant pour qui vient d'un territoire de deux kilomètres carrés. À moins que cette différence d'échelle ne décuple l'esprit de conquête… À moins que les intérêts à travailler ensemble ne soient plus forts… Côté monégasque, l'envie d'avancer avec la Russie pour se développer existe bel et bien.

Emmenés par le Monaco Economic Board, les quarante-cinq entrepreneurs monégasques en mission officielle à Moscou jusqu'à vendredi le savent bien. Entre Monaco et la Russie, ces intérêts sont multiples.

Qu'ils soient à Moscou pour leur premier déplacement ou rompus à l'exercice, tous travaillent aux suites des accords signés entre les deux pays l'an dernier à l'occasion du Forum économique clôturant l'année de la Russie en Principauté. Tous en attendent du concret, œuvrent à transformer les contacts d'affaires en contrats. Et pour ce faire, ils mettent en valeur leurs atouts comme ceux de la Principauté.

Hier, ces entrepreneurs représentant trente sociétés et une pluralité de secteurs significatifs de l'attractivité de la Principauté ont été reçus par la Chambre de commerce et d'industrie de Russie. Au programme : séance de présentations et tables rondes thématiques.

Pour Serguey Katyrin, le président de la CCI de Russie qui avait fait le déplacement l'an dernier en Principauté, « les relations entre les deux entités économiques ont franchi une étape déterminante avec les accords signés en 2015 ».

Encore surpris par l'ampleur de l'industrie qu'il a découverte en Principauté, il a invité les entrepreneurs à continuer le travail commun, à poursuivre les contacts avec les entrepreneurs de toutes les régions russes et continuer à démontrer leurs forces pour les convaincre. Forces dont Monaco regorge.

Les forces mises en avant

L'un des premiers atouts de la Principauté réaffirmés face aux Russes hier est la stabilité du gouvernement. « Notre modèle économique est un équilibre entre une vision libérale de l'économie et une approche sociale pour les résidents et salariés, a mis en avant Gilles Tonneli, conseiller du gouvernement-ministre des Relations extérieures et la Coopération de la Principauté de Monaco. Avec parmi nos fondamentaux, celui de ne pas être endettés, ne dépenser que les recettes dont nous disposons. »

Deuxième force mise en exergue en plus de la fiscalité privilégiant les impôts indirects : la solidité du système financier, avec des activités bancaires et de gestion strictement contrôlées. « Ce système financier permet à la Principauté de se développer à grands pas ; des pas beaucoup plus grands qu'en Europe », a précisé Igor Yurgens, le consul général honoraire de Monaco en Russie.

Position stratégique

Troisième atout propre à séduire les Russes, au-delà du potentiel économique de Monaco avec la diversité de ses activités et de ses 130 nationalités : la position stratégique de la Principauté avec un fort potentiel commercial, certes vers l'Europe, marché difficile pour la Russie aujourd'hui, mais aussi vers le bassin méditerranéen et ses 272 millions de consommateurs. « Monaco est également une porte d'entrée vers l'Afrique, son premier partenaire commercial hors Europe, rappelait Michel Dotta, le président du MEB. Nous y sommes implantés depuis un demi-siècle et nous pouvons faciliter les relations des Russes là-bas. » Des arguments forts pour faire du business ici et partout où c'est possible d'en faire sur la planète.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.