“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mettre en avant les professionnels du territoire

Mis à jour le 26/01/2019 à 05:13 Publié le 26/01/2019 à 05:13
Jean-Christophe Rapuc.

Jean-Christophe Rapuc. Jean-François Ottonello

Mettre en avant les professionnels du territoire

Jean-Christophe Rapuc succède à Amélie Castellana au poste de président de la Jeune Chambre Economique (JCE) de Menton-RCM. Une année importante marquée par les 60 ans de l’association

À 39 ans, ce Niçois expatrié dans la ville du Citron, vient de prendre la tête de la JCE de Menton-Roquebrune*. « Je suis un enfant de la région. J’ai grandi entre Nice et Saint-Laurent-du-Var. En 2006, j’ai rencontré ma femme, Stéphanie, qui est Mentonnaise. C’est elle qui m’a fait découvrir cette belle ville de Menton », explique-t-il. Technico-commercial dans les ascenseurs, il décide de s’engager pour le développement du territoire et entre à la Jeune Chambre en 2016. Il y occupe successivement les postes de directeur de commission du Pays Mentonnais dans la Poche (le bottin qui recense les professionnels du territoire), membre coopté formation et vice-président programme jusqu’au poste de président cette année.

« Un temps pour tout »

« Pendant ces années, j’ai appris qu’il y avait un temps pour tout : travailler et s’amuser. J’avoue que c’est le côté festif qui m’a fait rester », plaisante Jean-Christophe Rapuc. Et d’ajouter : « A chaque poste on se forme, autant au niveau personnel que professionnel. Ça nous apporte plein d’avantages pour évoluer dans la vie. » Au lendemain de la passation de pouvoir, il affirme se sentir détendu. « J’ai déjà beaucoup de rendez-vous pour avancer sur les projets à venir mais aussi le rapprochement avec d’autres associations ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct