“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mecaplast a ouvert son capital à hauteur de 75 %

Mis à jour le 26/01/2016 à 05:10 Publié le 26/01/2016 à 05:10
Aujourd'hui, Mecaplast Group n'appartient plus majoritairement à Thierry Manni (à gauche), fils du fondateur Charles, qui vient de céder sa place d'actionnaire principal au fonds d'investissement Equistone Partners Europe.

Aujourd'hui, Mecaplast Group n'appartient plus majoritairement à Thierry Manni (à gauche), fils du fondateur Charles, qui vient de céder sa place d'actionnaire principal au fonds d'investissement Equistone Partners Europe. Jean-François Ottonello

Mecaplast a ouvert son capital à hauteur de 75 %

Equistone Partners Europe prend le contrôle de la société monégasque. L'équipementier automobile, leader européen, était jusqu'ici détenu par la famille Manni qui conserve 10 %

Equistone Partners Europe prend le contrôle de la société monégasque. L'équipementier automobile, leader européen, était jusqu'ici détenu par la famille Manni qui conserve 10 %

Mecaplast n'est plus un groupe familial. La société, basée à Monaco, qui compte parmi les leaders européens de l'équipement automobile, vient d'annoncer qu'elle avait ouvert son capital au fonds d'investissement Equistone Partners Europe à hauteur de 75 %.

Cette société indépendante, détenue et gérée par les anciennes équipes de Barclays Private Equity, prend donc le contrôle de Mecaplast Group. Thierry Manni, l'actuel président du conseil d'administration, alors détenteur de 66 % de la société, reste actionnaire à hauteur de 10 % et conserve son poste.

La société familiale, fondée par Charles Manni en 1955, avait jusqu'ici réussi à rester majoritaire au sein d'un groupe...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct