Rubriques




Se connecter à

Les stations de ski des Alpes du Sud dans les starting-blocks avant le début de la saison

Ses 65 stations de "sports montagne" des Alpes du Sud veulent oublier la saison 2020-2021, marquée par la fermeture des remontées mécaniques à cause de la Covid-19. Elles continuent à investir dans les pistes et les activités sans ski qui ont emballé les touristes.

Régine Meunier Publié le 24/10/2021 à 11:28, mis à jour le 24/10/2021 à 17:17
"Le ski alpin est la colonne vertébrale des stations", rappelle Yannick Le Magadure, chef du marketing au Comité régional du tourisme de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Photo Sébastien Botella

Un hiver bien enneigé, des touristes nombreux, bien emmitouflés dans leurs doudounes colorées, c’est tout ce que se souhaitent les 65 stations des Alpes du Sud.

Ce territoire qui couvre les Alpes-Maritimes, les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence est dans les starting-blocks pour la saison qui devrait débuter fin novembre, dès que les premiers flocons ouvriront les pistes à la glisse.

Chabanon, petite station au cœur de la vallée Blanche, près de Digne, à 1.612 mètres d’altitude, espère que ce sera le 27 novembre. "On est en général les premiers à ouvrir", affirme une de ses ambassadrices.

 

Les stations des Alpes du Sud font en effet la tournée des popotes pour présenter leurs nouveautés et faire oublier le cauchemar de l'hiver 2020-2021.

La fermeture des remontées mécaniques voulues par le gouvernement pour cause de Covid-19 a en effet dérouté bon nombre de visiteurs. 60 % de fréquentation en moins et 70% de perte de chiffre d’affaires.

"La crise a abîmé nos entreprises et nos territoires, mais des efforts d’investissement ont été faits malgré les difficultés financières, notamment sur le domaine skiable alpin ou nordique", commente Yvan Chaix, à la tête de l’agence de développement des Hautes-Alpes, qui concentre trois quarts des stations.

Par exemple, Vars se dote d’un nouveau télésiège, qui permet d’atteindre le pic de Chabrières en 14 minutes à 2.750 mètres d’altitude, au lieu des 45 minutes par les anciens télésièges qui ont été démontés. Investissements aussi dans les hébergements, la cuisine et les idées nouvelles...

La crise a contraint ces stations à une résilience forcée, et rapide, pour offrir malgré tout des journées animées - bien que sans ski - à ceux qui avaient maintenu leurs réservations, malgré la Covid-19. "Il y a eu un engouement incroyable l’an dernier pour des activités hors ski", précise Yvan Chaix. Du coup elles perdurent et se développent.

Le réseau Nordic Alpes du Sud mise sur les activités non motorisées: ski de fond, biathlon, raquettes, fat bike, chiens de traîneau, luge, ski joëring où le skieur est tiré par un cheval, escalade...

 

Trois stations ont rejoint ce réseau: Gréolières-les-Neiges, Valberg et Le Boréon. Pra Loup va développer des itinéraires de ski randonnée. À Ceillac, 14 voies d’escalade sur glace sont ouvertes. On ne néglige pas la culture non plus : parmi les multiples offres, Sanseverino lancera la première édition des Hivernotes au Val d’Allos...

Toutes ces initiatives ne font pas oublier que "le ski alpin est la colonne vertébrale des stations", rappelle Yannick Le Magadure, chef du marketing au Comité régional du tourisme de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La clientèle privée de ce sport de glisse, l’an dernier, compte semble-t-il se rattraper. "On a déjà 33% de réservations fermes pour la saison sur les Alpes du Sud", annonce-t-il. C’est quasiment le niveau d’avant crise.

Alexis Barrois, directeur du pôle Tourisme de Valberg, annonce "75% de taux d’occupation pour les vacances de Noël et Nouvel-An mais aussi 95 % pour les vacances de février."

Les régionaux, qui composent 40 % de la clientèle des Alpes du Sud, ne veulent pas manquer le rendez-vous avec la montagne. "Ce sera un hiver festif, promet Yvan Chaix, les gens ont envie de folie et les stations veulent leur donner du plaisir. Je pense que cette saison sera une des plus belles jamais réalisées."

Malgré l’incertitude qui demeure encore autour du pass sanitaire et à condition que la neige soit au rendez-vous!

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.