Les solutions d’alerte de My Keeper récompensées

La startup de Châteauneuf-Grasse a décroché une récompense aux Trophées nationaux de la Sécurité. Son dispositif visant à donner l'alarme en cas d'intrusion, d'attentat ou de risque majeur dans les écoles a séduit le jury.

K.Wenger Publié le 01/11/2022 à 07:44, mis à jour le 01/11/2022 à 07:46
C’est un peu Ornella Trouchon qui est à l’origine de la startup. Lorsqu’elle était étudiante, elle demandait toujours à Nicolas Demarchez de la raccompagner le soir. C’est ainsi qu’il a eu l’idée d’une balise connectée. (Photo Republik / F Marechal.)

Voici une récompense que My Keeper va garder précieusement. La startup de Châteauneuf-Grasse est lauréate d’argent dans la catégorie Sécurité des sites aux Trophées nationaux de la sécurité 2022 de Paris.

Ce qui a séduit le jury composé de grands noms de la sécurité comme Auchan, Air France, Cap Gemini, c’est l’efficacité, la pérennité, l’innovation et la facilité d’utilisation de SecurEcole. "Notre dispositif se présente sous la forme d’une petite balise connectée, explique Ornella Trouchon, la directrice marketing de la startup fondée en 2016 par Evelyne Demarchez et ses deux fils Nicolas et Jérémie, respectivement DG et directeur R&D. Il suffit aux enseignants d’appuyer sur le bouton SOS pour donner l’alerte en cas d’intrusion, d’attentat ou de risque majeur."

Le logiciel présent dans la balise déclenche automatiquement et simultanément l’alarme aux autres balises au sein de l’établissement scolaire mais aussi à la police municipale et à la téléassistance... "Un système d’écoute discrète permet également de qualifier la nature de l’urgence", précise la directrice marketing.

L’autre force de SecurEcole, "Tout est paramétrable et sur mesure."

 

Aussi pour les salariés isolés

Le jury des Trophées de la sécurité n’est pas le seul à avoir été convaincu de l’utilité de la solution puisque 1.500 communes, 16.000 enseignants dans 500 communes l’ont adoptée. Le dispositif a également été décliné pour les travailleurs isolés qui peuvent soit avoir affaire à des clients agressifs soit être victimes d’accidents. "On sécurise les métiers de contrôle et d’assistance, ajoute Ornella Trouchon. Plus de 3.000 salariés utilisent déjà SecurEsprit."
My Keeper qui base son business model sur la vente et la location a réalisé un chiffre d’affaires 2021 de 2,4M€ et prévoit d’atteindre les 3,8M€, voire 4M€ cette année. "Il double tous les ans depuis notre création."

La startup qui emploie 25 collaborateurs mise sur la visibilité que lui apportera cette récompense pour atteindre son ambition: "Devenir leader de la sécurité dans les écoles et chez les travailleurs isolés." La sécurité d’esprit et celle des écoles n’ont pas de prix.

> mykeeper.fr

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.