Rubriques




Se connecter à

Les entreprises de communication lancent leur label

Le Syndicat Monégasque des Professionnels de la Communication vient d'officialiser sa marque collective : une garantie 100 % monégasque qui montre l'engagement du syndicat pour valoriser, promouvoir et conforter, le savoir-faire national.

Publié le 18/05/2016 à 05:08, mis à jour le 18/05/2016 à 05:08
Le bureau du SYCOM avec, de gauche à droite, : Roberto Testa, conseiller ; Sophie Bourdillon, vice-présidente ; Francesco Caroli, président ; Eric Battaglia, trésorier ; David Wigno, secrétaire général.	(DR)
Le bureau du SYCOM avec, de gauche à droite, : Roberto Testa, conseiller ; Sophie Bourdillon, vice-présidente ; Francesco Caroli, président ; Eric Battaglia, trésorier ; David Wigno, secrétaire général. (DR)

Le Syndicat Monégasque des Professionnels de la Communication vient d'officialiser sa marque collective : une garantie 100 % monégasque qui montre l'engagement du syndicat pour valoriser, promouvoir et conforter, le savoir-faire national.

Comme l'a rappelé le président Francesco Caroli : « Depuis 1989, le SYCOM est un pôle de synergies entre les professionnels du secteur. Il regroupe 35 entreprises monégasques de la communication dont il défend les intérêts ».

La communication est un axe déterminant pour les entreprises. « Elle est partout. C'est un secteur très varié qui concentre de nombreux talents. Cette diversité se retrouve au sein du SYCOM où 20 % des membres exercent une activité dans l'événementiel, 14 % dans le conseil, 12 % dans la régie publicitaire, 10 % dans la presse, radio, télévision, 9 % dans l'édition, 6 % dans le multimédia et le web, 5 % dans la création graphique. D'autres sont spécialisés dans les animations musicales, la formation, le routage, la protection de marques, l'impression grand format ou le packaging », a détaillé Francesco Caroli.

 

Un savoir-faire 100 % monégasque

Et de lister les forces et faiblesses du marché de la communication en Principauté. « Monaco offre un haut niveau de sécurité des personnes et des biens. C'est un pays cosmopolite qui jouit d'une image d'excellence et de prestige. La proximité avec les institutions est aussi un atout majeur. Si nos entreprises bénéficient de cet environnement favorable, elles doivent aussi affronter une concurrence internationale de plus en plus rude, notamment lors des grands événements qui attirent chaque année des millions de visiteurs en Principauté. De plus en plus d'entreprises étrangères agissent à Monaco, profitent de sa notoriété, et s'affranchissent des formalités administratives qui sont le lot des sociétés monégasques. Au-delà du manque à gagner pour ces dernières, cela génère une perte importante de TVA et de cotisations sociales pour Monaco. Le but n'est pas d'empêcher les sociétés étrangères de venir y travailler mais de garantir un environnement équitable où toutes les entreprises sont soumises aux mêmes règles et devoirs ».

Pour affirmer les forces et les atouts des sociétés monégasques de communication, le SYCOM a donc créé sa marque collective. Selon Francesco Caroli, « l'objectif est, d'une part, de mieux faire connaître la diversité de nos métiers en Principauté. D'autre part, de garantir aux clients et aux annonceurs un savoir-faire 100 % monégasque sur chaque produit ou prestation, qu'il s'agisse d'un événement, d'une publication, d'un site web ou d'un processus de production (…) réalisés par les membres du SYCOM ».

Pour lui donner toute sa valeur, la marque est régie de manière très stricte par un règlement d'usage qui en détermine les modalités d'attribution, d'utilisation, de contrôle, et les règles déontologiques.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.