“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les commerçants veulent rapidement "un projet pour le Larvotto" pour contrer la baisse de leur chiffre d'affaires

Mis à jour le 13/09/2018 à 09:18 Publié le 13/09/2018 à 09:02
Stéphane Valeri est allé à la rencontre de tous les commerçants de la promenade du Larvotto, notammentClaude Serra, propriétaire exploitant de la salle de sport, Anne Tanzy, la patronne de La Note bleue,Christophe Cailteux, du Miami plage, et Pascale Bruno, de La Rose des vents.

Stéphane Valeri est allé à la rencontre de tous les commerçants de la promenade du Larvotto, notammentClaude Serra, propriétaire exploitant de la salle de sport, Anne Tanzy, la patronne de La Note bleue,Christophe Cailteux, du Miami plage, et Pascale Bruno, de La Rose des vents. Photo J.D.

Les commerçants veulent rapidement "un projet pour le Larvotto" pour contrer la baisse de leur chiffre d'affaires

Stéphane Valeri, le président du Conseil national, a rendu visite aux commerçants du Larvotto. Il veut insister auprès du gouvernement pour que la promenade du Larvotto soit enfin rénovée. Presque tous les commerçants constatent une baisse de leur activité.

Dans le rôle d’élu des Monégasques qu’il affectionne tout particulièrement, le président du Conseil national Stéphane Valeri est allé à la rencontre des commerçants de la promenade du Larvotto pour évoquer la saison estivale et envisager l’avenir. 

Chez presque tous, le moral n’est pas au beau fixe car après un été où le chiffre d’affaires à baissé en raison du mauvais temps et du chantier de l’extension en mer, les restaurateurs et le patron de la salle de sport ne savent absolument pas ce qu’il va advenir de la promenade du Larvotto.

Alors, face à cette incertitude, les commerçants, qui ont besoin évidemment d’organiser leur budget et passer leurs commandes, attendent tous des informations. Claude Serra, propriétaire exploitant de la salle de sport, explique: "Le ministre d’État Serge Telle est passé. C’est bien mais nous aurions voulu une communication plus importante. Car
en réalité, on ne sait rien du tout."

"Il faut des décisions"

Stéphane Valeri est ferme: "Le chantier de l’extension en mer a démarré il y a plus de deux ans. Nous voulons vite un projet pour le Larvotto. Le Larvotto n’est pas digne de l’excellence que l’on veut pour Monaco. Ça fait des années qu’on parle de la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct