Rubriques




Se connecter à

Les cinq chiffres qui attestent d'une année 2016 record à Monaco

Difficile d’accroître encore son rayonnement quand on a réalisé une année 2016 record. Jean Castellini, le conseiller de Gouvernement, ministre des Finances et de l'Economie, l'a réaffirmé face au Club de l'Eco de Monaco-Matin : la Principauté de Monaco relève actuellement le défi avec ses acteurs économiques. La preuve du dynamisme par les chiffres.

Christelle Lefebvre Publié le 11/02/2017 à 16:20, mis à jour le 11/02/2017 à 16:23
Jean Castellini au Club de l'éco Monaco-matin au ministère d'Etat. Photo JFO

1300 dossiers de création d'entreprises

A Monaco, on peut mesurer le succès d’une année à plusieurs facteurs: la dimension fiscale, le tourisme qui est l’un des marqueurs forts de notre attractivité, les créations d’entreprise. Jean Castellini le martèle : quelle que soit la dimension, 2016 a été une très bonne année.

"Pour la cinquième année consécutive, nous devrions clore l’exercice budgétaire en excédent. Nous avons terminé 2016 à un niveau record de recettes et les principaux contributeurs sont les recettes fiscales comme la TVA, l’impôt sur les sociétés et les droits de mutation qui, chacun témoignent de notre vitalité."

Un chiffre significatif ? "Aujourd’hui, les recettes fiscales représentent à elles seules ce que les recettes totales de l’État monégasque pesaient il y a trois ans. La progression a été très forte. À tout niveau. 1.300 dossiers de création d’entreprises ont été déposés."

"C’est 5 % de plus que l’an dernier. Au niveau du tourisme, malgré les événements tragiques de l’été, la Principauté a très bien tiré son épingle du jeu. Le revenu moyen par chambre atteint un niveau record. L’activité congrès aussi."

 

17 millions de chiffre d'affaires au Grimaldi Forum

"2016 est une année record pour le Grimaldi Forum avec 17 ME de chiffre d’affaires, en hausse de près de 10 %, atteste Sylvie Biancheri, sa directrice.

C’est 20 % de plus de manifestations par rapport à l’année précédente et 572 ME de retombées économiques pour la Principauté.

"Pour 2017, il s’agit de faire au moins aussi bien. Je ne suis pas certaine que l’on puisse arriver à faire mieux car l’année 2016 représente seulement 10 jours d’inoccupation totale de notre bâtiment."

Cela donne une idée de l’intensité de l’activité qui a eu lieu en 2016 au Grimaldi Forum avec une bonne optimisation entre les événements culturels et les manifestations professionnelles.

+10 % pour Monaco Telecom sur les pros

Martin Peronnet est lui aussi affirmatif : "Chez Monaco Telecom, nous avons fait une année 2016 record avec des résultats qui ont progressé de près de 10 %, notamment sur les activités entreprises."

"Parmi nos grandes priorités pour 2017, figurent la qualité du réseau mobile et le lancement, il y a deux mois, d’une nouvelle box TV-Internet-Téléphonie... Ce qui est important pour Monaco Telecom, c’est la vitesse à laquelle nous allons équiper le parc."

 

"Notre politique innovation se poursuit aussi avec notre activité entreprises qui représente plus des deux tiers de l’activité de Monaco Telecom : notre data center s’est considérablement rempli et les perspectives pour 2017 laissent présager une forte progression."

 6 mn de coupure, le meilleur indicateur européen

Pour la Smeg, selon Thomas Battaglione, "2016 a été une année très intense car le monde de la régulation d’énergie en France a profondément changé et il a fallu en transposer les nouvelles règles sur le territoire monégasque."

"Un benchmark réalisé auprès de 40 distributeurs européens a montré la qualité de notre réseau de distribution. Avec 6 minutes par an, nous avons le meilleur indicateur de temps de coupure moyen". Ce qui, au vu des chantiers et la densité des programmes urbanistiques, est une prouesse.

"2016 a aussi été la 1re année de baisse de la consommation en dépit du développement économique et de l’urbanisation grandissante. On peut s’en féliciter même si cela paraît paradoxal pour un fournisseur d’énergie.

La meilleure année de la Banque Populaire

"Pour la Banque populaire Méditerranée, 2016 a été excellente, la meilleure depuis qu’on est installé en Principauté, affirme Michel Prost Dumont, le directeur de la succursale monégasque. Il y a un an, nous y avons créé notre espace dédié aux entreprises qui compte désormais six collaborateurs et que nous souhaitons fortement développer."

Pour la Banque Populaire Méditerranée, l’année débute avec une fusion qui nous apportera plus de fonds propres et de solvabilité. Pour nos clients, c’est plus de possibilité de financement et cela rejaillira sur Monaco.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.