“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les 7 projets d'innovation sociale du dispositif d'accompagnement Social Training Camp de TVT à Toulon

Mis à jour le 08/11/2019 à 14:46 Publié le 08/11/2019 à 18:30
Les porteurs de projets appelés "Social Camper" proposent des solutions aussi originales qu’utiles à tous.

Les porteurs de projets appelés "Social Camper" proposent des solutions aussi originales qu’utiles à tous. Photo A.M.

Les 7 projets d'innovation sociale du dispositif d'accompagnement Social Training Camp de TVT à Toulon

Mardi a été clôturée la première saison du nouveau dispositif d’accompagnement de TVT Innovation à Toulon: le Social Traning Camp. L’occasion de découvrir ces projets aux traits particuliers puisque tournés vers l'innovation et l'économie sociale et solidaire.

Fusion entre le Training Camp et le Starter by TVT, la première saison du Social Training Camp a débuté en avril dernier. Huit projets avaient alors été sélectionnés autour de l’innovation et de l’économie sociale et solidaire, le tout soutenu par les partenaires habituels de l’association TVT Innovation (Crédit Mutuel, AG2R La Mondiale, la Métropole TPM, la Région Sud et l’Europe) et, pour la première fois, Veolia Environnement. Au final, les porteurs de sept projets ont clôturé le dispositif après avoir profité d’ateliers collectifs, de coaching personnalisé et de conseils avisés d’experts, juridiques notamment. De quoi les aider à mettre le pied à l’étrier.

Cyber’Ailes vise à lutter contre la fracture numérique

À l’heure où il est question de passer au tout numérique, nombre d’entre nous en sont encore exclus : personnes âgées, isolées, sans ressources... Ahlem Beji, Brahimi Dumey et Katia Grelier ont ainsi imaginé Cyber’Ailes, une structure numérique sociale dont la mission serait de proposer des initiations au numérique (pour les démarches administratives sur Internet et de recherche d’emploi) aux personnes qui en ont besoin. Parallèlement, il s’agirait aussi de mettre à disposition des équipements informatiques, en vente à bas prix ou en location, notamment grâce à la récupération et la réparation d’ordinateurs. Enfin, l’objectif des trois jeunes femmes est aussi de mettre en circulation sur le département un bus connecté, ouvert à tous, pour lutter contre la fracture numérique et venir en aide aux usagers dans leurs démarches administratives. "Nous allons créer des emplois, lutter contre les discriminations et la désertification sur le territoire, créer des liens intergénérationnels et favoriser l’économie circulaire", espèrent-elles. Les communes et les associations seront mises à contribution. Le projet attend d’obtenir son agrément dédié aux structures d’insertion ainsi que la générosité de mécènes pour "voler de ses propres ailes".

Les Petits Mimis de Toulon et ses couches lavables

"C’est en faisant du surf que je suis tombée sur une couche-culotte." Marjorie Rizzo a depuis cherché une solution contre ce type de déchet: la couche lavable. Un service de location, de lavage et de livraison de couches lavables pour les parents de l’aire toulonnaise, qui serait aussi doté d’un accompagnement à la parentalité pour les nouveau- nés. Selon la jeune infirmière en néonatalogie, ce service permettra de réduire l’impact écologique en réduisant les déchets ainsi que les effets des couches classiques sur la santé des bébés. Les Petits Mimis de Toulon comptent déjà six bébés testeurs de couches lavables. Quatre marques de ces modèles de couches se sont prêtées au jeu, ainsi qu’une entreprise de lavage de Toulon. La startup devrait pouvoir être créée au printemps prochain avec des formules sous forme d’abonnements mensuels ou trimestriels pour les parents.

Le Fil pour nos seniors

Comment rapprocher les milieux culturels des personnes âgées parfois en perte d’autonomie, isolées et/ou dans des établissements de soins. L’association Le Fil, imaginé par Bénédicte Tourrette, ex-auxiliaire de vie à domicile, a pour vocation de rapprocher ces deux mondes: les acteurs culturels et artistiques, les professionnels et personnels des Ehpad et résidences de retraite, les aides à domicile, les aidants. L’objectif est aussi de sensibiliser et former ces acteurs culturels et de soins à cet accompagnement, et proposer des résidences artistiques dans ces établissements pour personnes âgées. Le projet s’inscrit dans un modèle de silver économie, pour mieux accompagner le grand âge.

Le Loft Pédagogique comme outil familial

"Le Loft pédagogique est la compilation de deux associations qui existaient sur Fréjus: Dymas et L’Ecole des arts et loisirs", explique Laurence Lopez. Ce qui a permis de créer Les Ateliers de l’Éducation concrétisés par un lieu qui serait le Loft pédagogique. L’objectif: proposer dans un site convivial un véritable centre de ressources en compétences psychosociale, éducation et parentalité positive. Un site ouvert aux parents, enfants, familles, professionnels de l’enfance et de la jeunesse pour apprendre ensemble et chercher des solutions au mal-être, au manque d’estime de soi et à toutes les questions que les parents et enfants peuvent se poser. Un lieu pour les temps libres, les révisions et jeux en famille mais pas que.

QG LGBT veut libérer la parole

Il faut une sacrée dose de courage pour avouer son homosexualité en public afin de défendre son projet qui vise justement à libérer la parole. Claire Borrelli dénonce le mal-être de la population LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) et son sentiment d’isolement. Son message: "Leur dire que la vie est belle et que les problèmes se surmontent." Son projet de plateforme numérique de soutien intitulée QG LGBT (une appli mobile doublée d’un site web avec du e-commerce) permettrait de centraliser de l’information et de la rendre accessible à tous. "Nous souhaitons libérer la pensée et la parole, agir pour que chacun puisse vivre avec ses différences et créer du lien social, de la joie", explique-t-elle. Objectif: fédérer et mobiliser cette communauté avec un service d’aide accessible 24 h/24 et 7 j/7 qui donne de la visibilité à l’information sur les associations, les événements, les lois. Les LGBT en France représentent 4,3 millions de personnes. Pour compléter, de futurs centres physiques pourraient être mis en place afin d'offrir des outils, de l’aide et de l’accompagnement. Un projet déjà retenu par le dispositif Les Entrep’ du Réseau Entreprendre 2019 dédié aux jeunes et aux étudiants.

Le Shankara, un bar culturel alternatif

Alicia Saulnier et Laurie Masmejean ont imaginé un bar culturel alternatif (le nom reste à définir) dont le but est d’y mêler la culture et la solidarité pour rompre la solitude. Un lieu de découverte et de fête qui serait à Toulon avec un bar, un coin lecture, des spectacles, des animations et des ateliers, pour partager un verre et des produits 100% locaux.

Tinsel Emotion pour mieux approcher l'art

Julie Dogdu et Loïc Alegot proposent d’enrichir la visite et la découverte d’œuvres de galeries et de musées d’art par des jeux et des animations dédiés à tous les âges. L’idée est de faciliter l’accès à la culture à tous les publics en utilisant l’intelligence artificielle pour "mieux se connaître et vivre ensemble", et promouvoir aussi le patrimoine du territoire. Un projet qui a reçu le soutien de la Région.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.