“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Yachting Festival, "la plus grande expo au monde de voiliers à flot", démarre ce mardi à Cannes

Mis à jour le 09/09/2019 à 20:12 Publié le 09/09/2019 à 20:25
Sylvie Ernoult, commissaire général du Yachting Festival depuis 7 ans.

Sylvie Ernoult, commissaire général du Yachting Festival depuis 7 ans. Photo Clément Tiberghien

Le Yachting Festival, "la plus grande expo au monde de voiliers à flot", démarre ce mardi à Cannes

Commissaire général du Yachting Festival depuis 7 ans, Sylvie Ernoult a donné à cet événement, au fil de l’eau, une envergure unique au monde. La 42e édition ouvre ses quais mardi 10 septembre à Cannes.

L’esprit de cohésion qu’elle cultive savamment au sein de ses équipages, à Paris comme à Cannes, son inventivité et son caractère bien trempé, ont fait de Sylvie Ernoult une tête de proue incontournable dans l’univers très pointu de la plaisance à l’échelon international.

Pas blasée le moins du monde à l’issue de ce "septennat" en qualité de commissaire général. Pas davantage traqueuse à la veille de cette 42e édition cruciale qui débute mardi (jusqu’au 15 septembre), cette navigatrice hors pair annonce un véritable avis de vent frais sur cet événement.

Le plus grand salon à flot d’Europe se métamorphose pour permettre aux voiliers de prendre le large en faisant cap sur le Port Canto, tandis que les bateaux à moteur prendront leurs aises au vieux port. Au total, près de 650 unités seront exposées dont 127 en avant-première mondiale!

Une véritable révolution s’amorce sur ce salon cette année, était-ce nécessaire?
"Avec l’expérience cumulée en sept ans, j’ai pu mesurer à quel point ce salon avait grandi, s’était consolidé dans un marché de luxe, mais tout en gardant sa spécificité d’origine, dont c’est l’ADN, à savoir proposer du plus petit au plus grand navire! C’est essentiel pour moi, car si l’on veut initier et faire développer la plaisance dans l’esprit des gens, français ou internationaux, il faut à la fois proposer des unités modestes et faire rêver avec de grands bateaux, qu’ils soient à moteur, à voile, semi ou rigide! C’est une grande spécificité cannoise que j’ai récupérée et que j’ai souhaité garder. Mais comme l’industrie a poussé, tant par le nombre de chantiers que par la taille des unités qui se vendent aujourd’hui, le Yachting Festival a dû accompagner cette évolution. C’est pourquoi, nous nous sommes étendus et avons aussi orienté le salon vers davantage d’élégance en développant la "luxury gallery". On a fait beaucoup d’efforts dans le vieux port pour mieux ranger car le visiteur n’arrivait plus à s’y retrouver. Cela passe par la signalétique, notamment et en catégorisant les produits."

La voile va-t-elle enfin bénéficier d’un vaste espace dédié?
"La voile a toujours été présente sur cet événement; rappelons que le N° 1 mondial des constructeurs de voiliers est français. Mais elle commençait à être cachée par le moteur, faute de place suffisante… L’an dernier, plus de 100 voiliers étaient exposés au vieux port, mais on ne les voyait pas assez bien. Donc, cette année, toute la voile (monocoques, multicoques, équipementiers voile) sera réunie au Port Canto! L’énorme avantage de Canto, c’est la profondeur du port, idéale pour les quilles. Nous avons fait de nombreuses simulations et la voile était clairement le segment qui pouvait pénétrer cet espace pour en faire un site d’exposition franchement exceptionnel, avec 120 unités. Le brokerage restera là aussi."

De quoi permettre à des exposants refusés jusqu’ici, faute de place, de faire leur grand retour?
"Ceux qui étaient présents précédemment auront plus de place et seront plus visibles. Et 18 nouveaux exposants (moitié équipementiers/moitié chantiers) vont pouvoir faire leur entrée ici. C’est indispensable pour faire évoluer cette industrie, avec de nouveaux acteurs pour leur offrir un véritable tremplin."

Cela implique une grosse logistique nouvelle?
"C’est sûr! Cela implique, en amont, une forte volonté conjointe du directeur de port à Canto, de la CCI, mais aussi de la Ville de Cannes pour pousser des animations de l’autre côté de la Croisette. Tous les partenaires ont joué le jeu. J’ai échangé avec des plaisanciers impactés, ceux qui vont devoir bouger leur bateau pendant le salon. Ils sont forcément intéressés et concernés par cette industrie. J’ai expliqué aux "voileux" cannois qu’avec ce nouvel agencement, on a tout de même créé la plus grande expo à flot de voiliers neufs au monde ! Et même s’ils n’avaient pas très envie de déplacer leur bateau, je peux vous dire qu’ils étaient super-fiers."

Expliquez-nous comment les visiteurs vont pouvoir aller, sans encombre et rapidement, du vieux port à Canto?
"C’est l’une des clefs du succès de cette nouvelle répartition. Quand vous avez un lieu "remote", il faut faire des liens les plus transparents possible. On a beaucoup travaillé sur le débit ; l’idée étant de mettre simultanément en rotation des navettes en bateau de différentes capacités, à même de plaire aux différents profils de visiteurs: ceux qui aiment les plus "fun", plus souples, plus faciles à embarquer et manœuvrer, d’autres de plus grosses unités, plus tranquilles, etc. Il y aura ainsi, on s’y engage, un départ toutes les 15 minutes maximum de tous les points d’embarquement ! Des bus aussi seront bien sûr mis à disposition gratuitement sur présentation des tickets d’entrée."

Quel regard portez-vous sur les autres salons nautiques?
"Parmi les "grands joueurs internationaux", comptent bien sûr Fort Lauderdale Miami 1 et 2, puis, en Europe, Düsseldorf et Cannes. J’ai une totale admiration pour Dusseldorf qui est « super-pro ». Il a la spécificité d’être le seul salon nautique "indoor" à jouer dans la cour des grands, car le Rhin à proximité, lui permet d’acheminer les grosses unités. C’est une espèce de Mecque où est exposé tout ce que l’on peut faire autour du bateau… Une bonne source d’inspiration aussi et d’achat. Mais en hiver, dans un espace clos. C’est complémentaire de Cannes, où l’on peut essayer les bateaux en mer, sous le soleil, avec le charme du port. Après, Monaco est un magnifique salon, mais exclusivement dédié aux superyachts et B2B [business to business]."

Pratique

Cannes Yachting Festival
Du mardi 10 au dimanche 15 septembre 2019, au vieux port de cannes et Port Canto.
Mardi 10 au jeudi 12: de 10h à 19h;
Vendredi 13: de 10h à 22h;
Samedi 14: de 10h à 19h;
Dimanche 15: de 10h à 18h.
À partir de 15€, entrée gratuite pour les enfants jusqu’à 12 ans.
Rens.: www.cannesyachtingfestival.com.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct