Rubriques




Se connecter à

Le Scale-Up Club aide les entreprises en hypercroissance à passer la démultipliée

Le programme mis sur pied par la French Tech Côte d'Azur a pour ambition de faire des Alpes-Maritimes un territoire d'entreprises en hypercroissance.

K.Wenger Publié le 31/05/2022 à 10:00, mis à jour le 27/05/2022 à 10:57
"Echanger avec des chefs d’entreprise qui ont un ADN identique permet d’avancer", estime César Camy, coprésident de la French Tech Côte d’Azur. Le but: être à la fois "bankable" et "scalable"... (Photo K.W.)

Volumic 3D, Inalve, Travel Planet, Mycophyto ou encore Teach on Mars, MyCoach... Elles sont déjà une trentaine d’entreprises azuréennes à avoir rejoint le Scale-Up Club imaginé et mis sur pied par la French Tech Côte d’Azur (FTCA).

Greentech, edtech, travel tech, sportech ou encore fabricant d’imprimantes 3D..., elles sont toutes dans des secteurs différents mais ont pour point commun d’être en hypercroissance.

Avec, à leur tête, des dirigeants qui, parfois, peuvent se sentir bien seuls. "Partager avec d’autres chefs d’entreprise qui ont un ADN identique les fera avancer", estime César Camy, coprésident de la FTCA qui a déjà recensé 50 scale-ups sur le territoire. "Elles génèrent 200M€ de chiffre d’affaires et 1.500 emplois et on en découvre de nouvelles toutes les semaines", s’enthousiasme-t-il.

 

Le Scale-Up Club vise à pallier l’absence de programme à destination des "petites scale-ups, ces entreprises innovantes, trop grosses pour être des startups mais pas assez pour entrer dans le French Tech 120 (FT120)" qui accompagne les entreprises en fort développement et en capacité de devenir les leaders technologiques de rang mondial. Pour intégrer le Scale-Up Club, il faut montrer patte blanche: "être une entreprise française dont le siège est dans les Alpes-Maritimes et avoir réalisé un chiffre d’affaires 1M€ de chiffre d’affaires ou avoir conclu une levée de fonds de 2M€ (à comparer aux 10M€ de chiffre d'affaires et 20M€ de levée exigés par le FT120)."

Il se réunira six fois par an pour aborder une problématique commune aux entreprises en forte croissance (international, équipes commerciales, marque employeur...) qui sera décortiquée par un panel d’experts. Ses membres pourront aussi découvrir un invité au parcours inspirant, à l’instar de la chercheur niçoise Elvire Gouze. La dirigeante d’Innoskel a fondé quelques années plus tôt la biotech Therachon avant de la revendre pour 810M$ à Pfizer. Enfin, la troisième mi-temps est dédié à l’entraide entre "scale-uppers". Le but étant de les faire passer à l’échelle et de faire du territoire une Scale-Up Region. 

> frenchtechcotedazur.fr/scale-up-club/

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.