“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le savoir-faire de Peace and Sport dans une application

Mis à jour le 13/12/2019 à 10:07 Publié le 13/12/2019 à 10:07

Le savoir-faire de Peace and Sport dans une application

Hier, une application a été lancée par Peace and Sport et la start-up My Coach. Elle propose aux éducateurs, via des programmes sportifs progressifs, une façon innovante de promouvoir la paix

Un savoir-faire acquis pendant plus d’une décennie. Une méthode « Peace and Sport » visant à promouvoir la paix grâce au sport. Elle s’est transmise de bouche-à-oreille, puis elle fut posée sur papier, au travers de conférences. Depuis hier, c’est via une application sur smartphone et tablette que celle-ci pourra être véhiculée dans le monde entier. Le fruit d’un partenariat avec My Coach, leader du sport numérique français. Cédric Messina, le fondateur de cette start-up, résume le credo : « Elle s’adresse à l’ensemble des composantes qui entourent Peace and Sport. C’est un canal de distribution de bonnes valeurs, de fiches et tutoriels éducatifs », détaille-t-il. Joël Bouzou, président-fondateur de Peace and Sport, embraye : « Elle sera destinée à des éducateurs de la paix par le football, au départ, puis par le sport en général, à des constructeurs de la paix désignés par un gouvernement, par une entreprise, par quelqu’un de modeste qui veut servir une communauté pour la stabiliser. Tout le travail fait depuis des années va pouvoir être disponible pour n’importe qui dans le monde. »

Des tutoriels filmés dans un camp de réfugiés

Un exemple distillé par Didier Drogba, vice-président de Peace and Sport, est parlant. Un éducateur colombien, qui travaille dur pour mettre en place un programme, pourra aisément échanger avec un autre éducateur en Syrie ou au Rwanda sur les méthodologies. « Ça leur permettra d’avoir plusieurs exercices pour leur donner les outils pour faciliter cet accès à la paix », complète-t-il.

My Coach, déjà partenaire avec la Fédération française de football, permet par exemple le partage en ligne de deux millions d’entraînements autour du ballon rond. « Sur l’application, on retrouvera donc du contenu officiel de Peace and Sport. Comment je crée un ballon avec des chiffons, comment je réalise un exercice dans un camp de réfugiés », poursuit Cédric Messina. D’ailleurs, les équipes de My Coach se sont rendues, il y a peu, dans le camp de Zaatari en Jordanie, à la frontière syrienne.

« On y a tourné des tutoriels, explique Arthur Chaney, chef de projet chez My Coach. Par exemple des exercices sur les mimiques : le coach de paix met en place un exercice où les enfants doivent communiquer seulement avec des mimiques. Ils apprennent donc à échanger sans crier, avec des gestes. Il y a aussi l’exercice du prénom. On fait crier aux enfants leur prénom pour leur apprendre que si tout le monde parle en même temps, personne ne s’entend. »

« Le sport, c’est l’accès à la dignité »

Parmi les fonctionnalités de l’application, l’évaluation en trois cycles des peacemaker, littéralement les artisans de la paix, sur les valeurs à défendre corps et âme. « S’exprimer, se connaître, se concentrer et écouter, accepter le regard de l’autre, le dialogue, l’expression des émotions », liste Arthur Chaney. Dans les prochaines semaines, d’autres tutoriels pourraient être tournés au cœur d’un camp de réfugiés dans la région des grands lacs au Burundi. « Le sport, c’est l’accès à la dignité. Chacun devrait avoir le droit à un sport simple. On a travaillé à simplifier les règles de façon à ce que cette rencontre par le sport puisse se faire de manière abordable », conclut Joël Bouzou.

Didier Drogba sur l’application Peace and Sport X My Coach : « À l’époque du digital, cette application permet une ouverture au monde. »
Didier Drogba sur l’application Peace and Sport X My Coach : « À l’époque du digital, cette application permet une ouverture au monde. » Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.