“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le président de la Chambre des métiers France à la rencontre des savoir-faire locaux

Mis à jour le 10/04/2019 à 18:44 Publié le 10/04/2019 à 18:29
Bernard Stalter et Jean-Pierre Galvez dans l'atelier de vitraux de Florence Laugier à Nice.

Bernard Stalter et Jean-Pierre Galvez dans l'atelier de vitraux de Florence Laugier à Nice. (Photo A.F.)

Le président de la Chambre des métiers France à la rencontre des savoir-faire locaux

Bernard Stalter, président de la Chambre des métiers France, était en visite dans la région aujourd'hui. Accompagné de Jean-Pierre Galvez, président de la CMA PACA, ils ont rencontré des artisans locaux, le temps de faire le point sur des objectifs nationaux à atteindre pour revaloriser la filière.

Le président de la Chambre des métiers France, Bernard Stalter, est venu ce 10 avril à la rencontre de quelques artisans locaux, non pour se rendre compte des savoir-faire de la région Sud mais pour donner une meilleure visibilité aux actions des chambres consulaires régionales et rappeler leur engagement auprès de chacun d'entre eux. Une visite dans le cadre du Grand Débat national qui fait également suite à l'impact des manifestations des gilets jaunes (nombre d'artisans ayant fermé leurs portes après la vingtaine de samedis d'action).

Accompagné de Jean-Pierre Galvez, président de la CMA PACA, ils ont visité la parfumerie Bouchara de Grasse, la verrerie de Didier Saba à Antibes, la pâtisserie Cottard également à Antibes et l'atelier de vitraux de Florence Laugier à Nice. Des entreprises artisanales créées sous différentes entités (indépendant, micro-entreprise...), mais qui rencontrent néanmoins les mêmes difficultés. 

Ce sont précisément ces difficultés que Bernard Stalter entend mettre à mal. "Une boucherie qui ferme, c'est un village qui meurt !", dit-il.

En mars, les CMA de France ont interrogé leurs artisans locaux sur six axes majeurs: la valeur travail, la confiance, la ruralité, le traitement équitable, les cœurs de ville, la transition écologique et énergétique. L'ensemble des témoignages recueillis a permis de dégager 14 propositions concrètes nécessaires pour redorer le blason de l'artisanat qui représente tout de même 1,3 million d'entreprises en France, 3,1 millions d'actifs et 300 milliards d'euros de CA (source: CMA).

Bernard Stalter et Jean-Pierre Galvez se disent très écoutés de la ministre Pénicaud et comptent sur ce travail de proximité pour faire bouger les mentalités.

Protection du patrimoine personnel des chefs d'entreprises, éligibilité à la prime d'activité, baisse des charges sociales patronales, aide à l'embauche du premier salarié, limitation dans le temps du régime de la micro-entreprise, etc, sont autant de points qui seront portés à la connaissance des plus hautes instances.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.