“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le Monaco Economic Board en mission high-tech à Tel Aviv

Mis à jour le 20/06/2017 à 11:43 Publié le 20/06/2017 à 05:32
Ils sont 35 dirigeants monégasques a entamé ce matin une mission économique en Israël.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Monaco Economic Board en mission high-tech à Tel Aviv

Le MEB débute, aujourd'hui, une mission économique de deux jours dans le poumon économique d'Israël, avec un volet technologique très fort, demain, sur le campus Google

Hier matin à l'aube, 35 dirigeants monégasques se sont envolés en direction de la "Start-up Nation". C'est le petit surnom que le monde du high-tech donne à Israël, depuis la parution d'un ouvrage en 2009, qui explique comment ce jeune pays peuplé de seulement 7,1 millions d'habitants peut générer une si forte croissance économique.

Escortés par le Monaco Economic Board et son président Michel Dotta, ces acteurs économiques de la Principauté vont se poser pendant deux jours à Tel Aviv, la capitale économique et financière du pays.

Pays des "licornes"

Deux temps forts figurent au programme de cette nouvelle mission économique : un forum économique, aujourd'hui, et un forum innovation, demain.

La première journée de travail est assez classique pour ces chefs d'entreprise habitués aux missions du MEB. Israël et Monaco présenteront leurs spécificités et leurs atouts respectifs à un parterre de dirigeants des deux pays, avant que ces derniers se rencontrent, nouent des contacts, évoquent des partenariats dans le cadre de rendez-vous en tête-à-tête - les fameux "B to B" - business to business, comme le milieu des affaires aime à dire.

Le forum innovation du lendemain est plus inhabituel. Pour ne pas dire exceptionnel. La délégation passera une partie de la journée au campus Google, sorte de Silicon Valley israélienne où sont regroupées des start-up à l'insolente réussite, dont les fameuses « licornes ». Les licornes, ce sont ces entreprises qui, en des temps records, ont été valorisées à plus d'un milliard de dollars (Airbnb, Dropbox, Snapchat, Uber, Blablacar…).

Les Monégasques seront accueillis par le vice-président adjoint de Google Monde, Eitan Reise, et pourront s'inspirer de l'incroyable succès économique de quatre start-up.

"Beaucoup à apprendre d'eux"

"Nous avons beaucoup à apprendre d'eux, explique Michel Dotta. Sur le plan technologique mais aussi sur la manière de procéder pour lever des fonds. » Ce qui tombe plutôt bien, quand on sait que la Principauté lance, cet automne, Monacotech, un incubateur-accélérateur de start-up à la monégasque. "Je ne crois pas au développement de l'industrie sur la Côte d'Azur et à Monaco. L'économie monégasque doit plutôt s'orienter vers des activités environnementales et technologiques. C'est une obligation."

Le voilà, le grand intérêt de cette mission économique au cœur de la "Nation start-up".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.