Rubriques




Se connecter à

Le Groupe Century 21 Lafage Transactions doublement récompensé

Malgré la crise, l'année 2020 a été faste pour le Groupe Century 21 Lafage Transactions présidé par Benjamin Mondou. Son agence immobilière du Cap de Nice est la première du réseau en France.

K.Wenger Publié le 19/10/2021 à 14:04, mis à jour le 19/10/2021 à 14:30
Benjamin Mondou et une partie de son équipe sur scène lors du colloque national Century 21 à Paris. (Photo D.R.)

Double récompense pour Benjamin Mondou à la tête du Groupe Century 21 Lafage Transactions qui compte 50 collaborateurs et 8 agences réparties entre Nice, Villefranche-sur-Mer et Beaulieu-sur-Mer.

Celle du Cap de Nice vient d’être récompensée à Paris lors du colloque national Century 21 pour ses excellents résultats: elle est la première agence immobilière de France du réseau avec un chiffre d’affaires transactions en augmentation à 3,1M€ hors taxes.

En termes de performance globale - tous les métiers de l'immobilier confondus -, le Groupe gagne deux places par rapport à 2019 et se classe au quatrième rang national des 915 groupes membres du réseau Century 21. Son président en explique les bons résultats en 2020 par des taux de crédit toujours très bas et un engouement pour la Côte d’Azur et la ville de Nice dus au changement des habitudes de travail.

 

"Je suis très fier de la reconnaissance de notre professionnalisme par nos pairs, a souligné Benjamin Mondou. Je remercie nos clients pour leur confiance ainsi que mes collaborateurs pour leur compétence et leur implication au quotidien."

Le dirigeant a aussi très actif dans la vie de la cité: il est notamment à l'origine depuis plusieurs années de Passionnément TNN, un club de 150 entrepreneurs partenaires qui soutient le Théâtre national de Nice (TNN). A son actif également, la vente aux enchères au profit des sinistrés de la tempête Alex dans le haut pays niçois.

 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.