“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le conseil aux clients va devenir payant chez BNP Paribas

Mis à jour le 22/01/2021 à 10:49 Publié le 22/01/2021 à 10:48
BNP Paribas va rendre payant son service client.

BNP Paribas va rendre payant son service client. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le conseil aux clients va devenir payant chez BNP Paribas

La banque BNP Paribas va généraliser la facturation du conseil aux clients d'ici à la fin de l'année 2022.

Payer un abonnement pour recevoir les conseils de sa banque? C'est le projet de la BNP Paribas.

L'institution bancaire a révélé cette semaine en interne, mais publié par le journal Le Monde, sa volonté de généraliser la facturation du conseil à la clientèle d'ici fin 2022.

Cette version était à l'essai dans certaines de ses agences depuis 2019. Elle décide de passer le pas en la généralisant.

Deux offres pour le client

BNP Paribas compte instituer deux formules avec ce programme: l'un payant, l'autre non. De ce choix dépendra la qualité du service.

Pour la somme de 12 euros par mois, le client a droit à son conseiller attitré qui lui proposera un accompagnement plus poussé pour ses différents projets, que ce soit dans l'immobilier ou le placement.

"Un conseiller payant, c’est surtout un conseiller mieux formé, plus compétent", avait assuré Thierry Laborde, directeur général adjoint de BNP Paribas, auprès de France Inter en novembre dernier. 

Les autres, ceux qui ne paient pas, pourront continuer à avoir le service gratuit mais ne feront pas l'objet d'un suivi particulier. Ils seront dans un "pot commun" et traiteront avec un conseiller, a priori un différent à chaque rendez-vous et à chaque appel, qui ne connaît donc pas le dossier en question.

Si, selon Thierry Laborde, "les gens sont prêts à payer pour voir leur conseiller bancaire", cette tarification de la part de BNP Paribas va devoir désormais convaincre ses 6,8 millions d'adhérents.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.