“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Le bilan touristique est très favorable" à Monaco, même si le taux d'occupation n'est pas optimum

Mis à jour le 17/09/2018 à 11:34 Publié le 17/09/2018 à 08:45

"Le bilan touristique est très favorable" à Monaco, même si le taux d'occupation n'est pas optimum

Bien que le taux d'occupation soit plus bas qu'en 2015, année record, le revenu moyen par chambre connait une forte évolution. Le tourisme d'affaires en est l'un des vecteurs qui satisfait pleinement le ministre pour les Finances et l'Economie, Jean Castellini.

Le taux d’occupation est stable - autour de 80% sur la saison estivale. Mais ce qui réjouit le conseiller de gouvernement - ministre pour les Finances et l’Économie, ce sont deux indicateurs financiers en forte évolution.

"Le prix moyen par chambre est en hausse de 7,3% de juin à août et le revenu moyen par chambre disponible à la vente en hausse de 6%"

Donc, même si le taux d’occupation est plus bas qu’en 2015, année record, le revenu moyen par chambre est passé de 360 à plus de 400 euros. "Le bilan est donc très favorable."

>> LIRE AUSSI. CHPG, îlot Pasteur, Jardins d'Apolline..., le ministre des Finances, Jean Castellini, fait le point sur les grands travaux

Jean Castellini a souligné l’importance du tourisme d’affaire. Ce mois-ci, les Rendez-vous de Septembre, qui réunit les assureurs et réassureurs, depuis 62 ans, ont atteint un niveau record avec 2.711 participants alors que la capacité hôtelière est autour de 3.000 chambres!

"En juin, les nuitées du tourisme d’affaires ont été en hausse de 45 % sur un segment qui représente près d’un tiers du volume des chambres vendues à Monaco. On a un lissage de la saison. La clientèle affaires permet d’avoir une fréquentation à la hausse tout au long de l’année avec 700 événements par an."

Pour les commerçants du Larvotto qui ont des baisses de chiffres d’affaires, pénalisés notamment par l’impact réel et psychologique des travaux de l’extension en mer, "il pourra y avoir des compensations comme ce fut le cas pour les commerçants de la rue Caroline à l’époque."

>>LIRE AUSSI. CHPG, îlot Pasteur, Jardins d'Apolline..., le ministre des Finances, Jean Castellini, fait le point sur les grands travaux


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct