“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La première navette à l'hydrogène vert bientôt en rade de Toulon

Mis à jour le 18/11/2020 à 17:37 Publié le 18/11/2020 à 18:30
Après l'électrique, les frères Arnal, dirigeants des Bateliers de la Côte d'Azur à Toulon, ont acheté une navette à l’hydrogène unique au monde qui devrait fonctionner en rade de Toulon début 2022.

Après l'électrique, les frères Arnal, dirigeants des Bateliers de la Côte d'Azur à Toulon, ont acheté une navette à l’hydrogène unique au monde qui devrait fonctionner en rade de Toulon début 2022. D.R.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La première navette à l'hydrogène vert bientôt en rade de Toulon

Après avoir remotorisé ses bateaux à l'électrique, Les Bateliers de la Côte d'Azur ont signé l'achat d'une navette maritime à l'hydrogène, unique au monde, réalisée par une startup cannoise.

L’idée

La PME Les Bateliers de la Côte d'Azur, qui propose aux touristes, depuis 1998, des promenades en mer dans la rade de Toulon et vers les îles d'Or, a signé, en octobre, l'acquisition d'une navette à l'hydrogène vert. Un investissement de 5,8 millions d'euros dont 2,2 millions subventionnés par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Ses dirigeants, les frères Yves et Christophe Arnal, écologistes convaincus, ont fait appel à la startup cannoise Hyseas Energy pour adapter le moteur à l'hydrogène. Les premiers tours d'hélice sont attendus début 2022.

Le défi

Ces armateurs varois ont déjà remotorisé 5 de leurs 7 bateaux depuis 4 ans pour les transformer à l’électrique (250 000 euros par bateau). "Nous avons réduit de 60% nos émissions de CO2. L'hydrogène, c'est la technologie de demain." Un pari risqué vu le coût "mais on pense que ça mérite. La technologie est mûre", même si Yves Arnal recherche encore des subventions pour compléter le financement.

L’objectif

Fréquemment contactés par des armateurs français intéressés, Yves Arnal espère que les commandes de navettes H2O vont se multiplier. "Nous sommes l'exemple vivant que cette technologie à l'hydrogène est mature . On peut imaginer des applications dans tout"

L’investissement

L'entreprise (11 salariés à l'année et jusqu'à 35 personnes en haute saison) a réalisé 2 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2019. Avec la crise de la Covid-19, elle a perdu près de 40% de son CA et toute la clientèle des paquebots de croisière. Dans le cadre du projet Hynovar, rebaptisé Hynomed pour le développement de l'H2O en Région Sud, Les Bateliers de la Côte d'Azur ont reçu le soutien et l'accompagnement de la CCIV, de la Région et de l'Ademe.

Le produit

En 2016, les armateurs rencontrent Arnaud Vasquez, président fondateur d'Hyseas Energy, et s'engagent dans le projet qu'ils nomment Telo Martius. Ils travaillent à la création d'un moteur à l'hydrogène pour élaborer un bateau non polluant. Les premiers possèdent la flotte, l'autre l'ingénierie. La R&D aura aussi servi à assurer la sécurité des passagers et à trouver une solution pour approvisionner le bateau. Ce navire étant unique au monde, les normes sont à créer. DNV GL, entreprise mondiale spécialisée dans la certification des risques et gestion de la sécurité, les accompagne. Mieux que pour les navettes électriques, ici la batterie, qui sert seule de réservoir tampon, est non polluante et d'une durée de vie de 25 ans.

bateliersdelacotedazur.com

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.