Rubriques




Se connecter à

La marque de mode varoise Molly Bracken se jette à l’eau et se met au sport

La marque de vêtements six-fournaise se diversifie en lançant pour l'été 2022 deux nouvelles collections: sportswear et balnéaire.

K.Wenger Publié le 17/01/2022 à 18:30, mis à jour le 14/01/2022 à 16:00
Molly Bracken était le nom de la grand-mère irlandaise de Julian Sidonio. C’est en découvrant de vieilles photos d’elle que Catherine Sidonio a trouvé l’inspiration et créé une marque au look rétro chic. Les gammes Sport et Bain by Molly Bracken seront bientôt disponibles dans les magasins. (Collage Molly Bracken)

L’idée

Que faire quand on est une marque de vêtements chic et bohème comme Molly Bracken et qu’en quatorze ans d’existence, on a créé avec succès une gamme pour pré-ados (Mini Molly), une urbaine et rock (Lili Sidonio), une Premium et encore durant le confinement, une collection homewear (La Maison)?

Cette question n’a jamais effleuré l’esprit de Julian Sidonio, CEO de la Six-Fournaise Molly Bracken, et de Catherine, sa directrice artistique de femme. Tout simplement parce que l’innovation est dans leur ADN.

Résultat: ils lancent deux nouvelles gammes, Sport et Bain by Molly Bracken, qui, avant même d’être mises en vente, sont plébiscitées par ses distributeurs. "Les commandes passées par nos grands comptes européens et américains sont impressionnantes: on n’avait pas prévu un tel succès", déclare, ravi, le dirigeant.

Les produits

Sport by Molly Bracken est une collection de 25 pièces techniques (leggings, tops, brassières…) aux couleurs unies, confortables, sans couture aux matières synthétiques "mais nobles et à un prix abordable (55€ la brassière, 40€ le leggings short...)", insiste Julian Sidonio. La gamme sera enrichie de collections capsule au fil des mois. Et parce qu’on est à côté de la plage, Bain by Molly Bracken propose près de 70 références de maillots mais aussi de beachwear assorti.

La plus-value

"La force de Molly Bracken, c’est sa créativité, son innovation et son dynamisme, répond sans hésiter Julian Sidonio. On n’est pas des suiveurs." 

 

Une inspiration que son épouse Catherine et leur plus jeune fille Lili – elle a dessiné sa première collection Lili Sidonio à 14 ans – vont chercher au gré de leurs déplacements dans le monde."Nos modèles sont copiés, c’est pour cela que nous sommes les plus discrets possible."

Et si le dirigeant admet que ces imitations ne les impactent pas "dramatiquement financièrement", le dégât est plus important en termes d’image.

L’investissement


"Ouvrir des magasins, ce n’est pas notre métier. Le nôtre, c’est la création, fabrication et distribution de vêtements auprès de professionnels et revendeurs."

Dont acte: on trouve Molly Bracken dans 7.600 magasins multimarques indépendants et des chaînes répartis dans 30 pays: Europe, Amérique du Nord, du Sud, Asie… La Six-Fournaise eynoise qui emploie 200 personnes (dont 70 dans le Var) réalise ainsi 80% de son chiffre d’affaires non communiqué hors de France.

Et Julian Sidonio de préciser néanmoins que "nous avons fait +30% par rapport à 2020" et que le balnéaire et le sport ne représenteront qu’une petite partie du chiffre d’affaires.

 

Le défi

Le balnéaire? "C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis que j’avais vu des imprimés inventés par ma femme pour la collection précédente et je m’étais dit qu’ils feraient de belles pièces."

Pour apprendre les subtilités de ces deux gammes techniques, "nous avons fait venir des stylistes spécialisés dans les maillots de bain ainsi que des professeurs de sport."

Les vêtements sont fabriqués en Asie et en Inde et les premières livraisons mondiales débutent dès février. 

L’objectif

Si Molly Bracken est distribuée dans le monde entier, c’est le marché américain qui retient toute l’attention de Julian Sidonio.

"Il reste à développer et on est en pourparlers avec de grandes chaînes de magasin avec lesquelles on travaille déjà. Nous avons une belle liste de grands comptes à développer, assure-t-il. On n’a pas spécialement de stratégie pour les trois à cinq ans à venir mais on a un super produit. On cherche juste à le diffuser davantage et mieux."

> www.mollybracken.com

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.