“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La langue monégasque s'invite sur le site Web de la JCE

Mis à jour le 03/08/2017 à 17:58 Publié le 02/08/2017 à 16:00
De nationalité monégasque, Léa Calori s'est chargée de la traduction du site en langue locale.

De nationalité monégasque, Léa Calori s'est chargée de la traduction du site en langue locale. Photo FAM

La langue monégasque s'invite sur le site Web de la JCE

Elle fait désormais partie des langues officielles disponibles sur le site Internet de la jeune chambre économique (JCE) de Monaco. Tradition et modernité comme maîtres d'œuvre

Chaque article débute par une accroche qui se veut originale. Celle-ci risque de quelque peu vous dérouter. "Ün paise drüvertu sciü d'a marina ë sciü d'u mundu gh'à pa de cunfin".

Si la Principauté de Monaco constitue votre lieu de villégiature depuis le plus jeune âge, ces mots peuvent vous dire quelque chose. Sinon, la version monégasque du site de la Jeune chambre économique de Monaco (JCE), lancé mi-juillet, permettra aux férus de commerce et de marketing de se familiariser avec ce dialecte.

La langue est enseignée obligatoirement dès le CE2 jusqu'en classe de quatrième. Monégasque de naissance, Léa Calori a prolongé l'apprentissage de sa langue, parlée ses grands-parents, jusqu'en terminale. "J'ai remporté le concours de langue monégasque de la classe de sixième jusqu'à la terminale", s'exclame cette doctorante en didactique.

Tâche ardue

De nationalité monégasque, Léa Calori s'est chargée de la traduction du site en langue locale. Toutes les informations pratiques proposées par la JCE sont répertoriées dans cette version 100 % «Munegu», une première.

Promotion légitime d'une langue locale ou volonté de faire parler de la structure ? "A contrario du nissart, du catalan ou du breton, notre langue est davantage dans l'expression", justifie Marc Falesse, directeur du pôle communication de la Jeune chambre économique de Monaco depuis 2015.

Tissu local

Arrivé en 1989 en Principauté, "sans notions de français", Kévin Hin, directeur commercial adjoint au sein de la société APM et ancien vice-présiednt de la JCI, abonde en ce sens.

"L'apprentissage du Monégasque est un vecteur formidable d'intégration dans le tissu local", insiste le directeur administratif et financier de l'expert de la joaillerie APM Monaco. Français, anglais, italien, espagnol, maintenant monégasque et bientôt en russe... la JCE veut représenter toutes les communautés présentes dans les effectifs. La chute est toute trouvée : "Daghe Munegu" !

Site Internet : https://jcemonaco.mc/fr/


La suite du direct