“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'offre monégasque de santé séduit Bakou

Mis à jour le 09/11/2016 à 05:04 Publié le 09/11/2016 à 05:04
Guy Nervo (au centre) a visité le centre médical Hayat Clinic de Bakou.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'offre monégasque de santé séduit Bakou

Les cliniques privées de la capitale d'Azerbaïdjan recherchent des centres de soins spécialisés où adresser certains patients. Ce qui intéresse Monaco…

Heureusement que Guy Nervo avait la santé. En arrivant à Bakou dans les valises du Monaco Economic Board, l'administrateur-délégué du Centre cardio-thoracique de Monaco ne pensait sans doute pas qu'il serait autant sollicité. Lors des rencontres professionnelles organisées au Baku Business Center (notre édition d'hier), plusieurs dirigeants d'établissements de soins de la capitale azerbaïdjanaise sont venus à sa rencontre. Et l'ont invité dans leurs locaux respectifs.

Et voilà Guy Nervo parti en vadrouille dans cette ville très étendue qui compte quelque 3 millions d'habitants. Après la découverte d'une clinique généraliste et du chantier d'un hôpital stoppé faute de budget et en recherche d'investisseurs pour faire aboutir le projet - « Inenvisageable pour nous », souffle-t-il -, le représentant du secteur de la santé à Monaco a débarqué, hier, à la Hayat Clinic, un centre médical flambant neuf, spécialisé dans les bilans de santé et autres check-up.

L'établissement est impressionnant. Immense par la taille, il se présente comme un labyrinthe de couloirs desservant des salles d'attente et d'innombrables cabinets de soins dotés des équipements et matériels les plus modernes. Ici, des médecins établissent des diagnostics dans la plupart des spécialités médicales : cardiologie, radiologie, gastrologie, gynécologie, oto-rhino-laryngologie…

"C'est opportun"

Pas peu fier de sa clinique, Shahin Eldarov tient à tout montrer à son confrère venu de Monaco. Chaque salle de soins. Chacun des appareils qu'elle contient. Jusqu'à la balnéothérapie et cette grande baignoire fabriquée en Allemagne qui sert aussi aux bébés nageurs. C'est à se demander ce que cette clinique a à envier aux Centre cardio-thoracique, IM2S et autre CHPG. « Nous ne réalisons ici que des diagnostics et des check-up, répond-il. Nous avons ensuite besoin d'établissements de soins en Allemagne, en Turquie ou en France où nous envoyons nos patients. Et, pourquoi pas, à Monaco. »

Nous y voilà. « Ici, ils ne sont pas adossés à une structure de soins, développe Guy Nervo. Ils recherchent donc des centres de référence capables de réaliser un second diagnostic et de prendre en charge les patients. C'est ce que nous pouvons faire à Monaco. » Et le patron du Centre cardio-thoracique, au nom de tous les établissements de soins de la Principauté, d'ajouter : « L'activité de nos centres de soins est essentiellement locale. Mais si nous parvenons à accroître la part de patientèle étrangère, c'est toujours opportun. »

Effectivement. D'où sa présence dans cette mission économique menée pendant deux jours à Bakou. Deux jours au pas de course.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.