“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

John Taylor se lance dans le yachting à Monaco et annonce de grands projets de Cannes à Saint-Tropez

Mis à jour le 17/12/2018 à 11:55 Publié le 17/12/2018 à 17:55
Le p.d.-g. d¿Artcurial et du réseau imobilier de luxe John Taylor, Nicolas Orlowski,

Le p.d.-g. d¿Artcurial et du réseau imobilier de luxe John Taylor, Nicolas Orlowski, Photo S.B.

John Taylor se lance dans le yachting à Monaco et annonce de grands projets de Cannes à Saint-Tropez

Un an après le rachat du réseau immobilier de luxe John Taylor par le Groupe Artcurial, son p.d.-g., Nicolas Orlowski, annonce un bilan très positif et le lancement de nouvelles activités

La success-story continue. Érigé en 2002 au rond-point des Champs-Elysées, à Paris, l’empire économico-culturel d’Artcurial ne cesse de gagner du terrain à l’international. Une aura galvanisée par le rachat à la famille Pastor, l’an dernier à Monaco, du réseau immobilier de luxe John Taylor. "Un groupe mondial, même si ça reste une PME", souligne Nicolas Orlowski.

P.d.-g. d’Artcurial et Arqana, l’audacieux entrepreneur a décidé "pour les années à venir" d’être le patron "opérationnel" de chaque entité de son groupe. Un exemple en somme pour celui dont le projet repose sur l’intermédiation de biens d’exception.

Avec le nouvel atout John Taylor dans sa manche, Nicolas Orlowski a déjà séduit de nouveaux marchés comme l’Inde et assis le leadership de la marque de Monaco à Cannes, en passant par Saint-Tropez.

Alors que les projets phares poussent ou germent, le Groupe Artcurial accélère aussi sa diversification. Après les vignobles cet été, John Taylor se lancera dans le yachting, dès février prochain, à Monaco. Bref, tout baigne!

Il y a un an, vous vous étiez engagé à "garder", et même "renforcer", les agences John Taylor du Sud. Qu’en est-il?
Évidemment aucune agence John Taylor n’a été fermée. J’avais indiqué que la Riviera demeurerait une de nos priorités, c’est le cas. On a d’ailleurs conforté notre position avec des performances différentes selon les marchés. On a un peu réorganisé l’entreprise, surtout au niveau de son management. Les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct