“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean Noaro, grande figure du bâtiment, s'en est allé

Mis à jour le 29/12/2018 à 05:10 Publié le 29/12/2018 à 05:10
François, fondateur de Noaro Frères, et grand-père de Jean, vient avec sa famille de  Dolceacqua, et s'installe à Beausoleil.

François, fondateur de Noaro Frères, et grand-père de Jean, vient avec sa famille de Dolceacqua, et s'installe à Beausoleil. DR

Jean Noaro, grande figure du bâtiment, s'en est allé

Il a été très longtemps à la tête de l'entreprise Noaro Frères, fondée par son grand-père, et que son fils dirige aujourd'hui. C'est une légende de Monaco qui s'est éteinte mercredi, à l'âge de 95 ans

C'était un esprit fonceur. Un chef d'entreprise de grand talent, et aux valeurs fortes. Jean Noaro s'en est allé mercredi, à l'âge de 95 ans, laissant derrière lui son épouse, cinq enfants, six petits enfants et de nombreux amis.

Jean Noaro a dirigé pendant de nombreuses années l'entreprise Noaro Frères, à l'exemplaire pérennité : 110 années sur les chantiers de Monaco et d'ailleurs. Une entreprise familiale fondée par son grand-père, d'une soixantaine d'employés, et qui réalise une dizaine de millions d'euros de chiffre d'affaires, et que dirige aujourd'hui l'un de ses fils, Jean-François.

Une famille inscrite dans la légende de Monte-Carlo, puisque c'est Noaro Frères qui a équipé en fourneaux la plupart des hôtels de la Principauté.

Plus tard, sous la direction de Jean Noaro, ce fut l'avènement de la climatisation et des piscines.

Altruiste et généreux

Jean Noaro était aussi un homme extrêmement actif dans la vie sociale de la Principauté. En 1997, il avait été fait Chevalier puis Officier de l'Ordre de Saint Charles. C'est à lui, entre autres, que l'on doit la création du Kart Club de Monaco, dans les années soixante. Passionné de golf, il a transmis le virus du green à ses fils, et on lui doit la coupe Noaro, qui a fait son apparition en 2009.

Porté par des valeurs profondément altruistes (son grand-père François avait pour principe de payer ses employés avant tout), il avait été l'un des fondateurs et le président du Kiwanis Club, qui œuvre pour les enfants malades ou handicapés.

Il avait également été président de la Chambre patronale du Bâtiment, où il a laissé une forte impression. Pour l'actuel président, Jean-François Riehl « C'est une page du bâtiment qui se tourne. C'était un grand homme dans la corporation. Son entreprise est l'une des plus pérennes et des plus remarquables de Monaco, particulièrement renommée pour la qualité de son travail. »

Une bénédiction aura lieu ce matin à 9 h 30 en l'église Saint Charles.

Jean Noaro et son fils, Jean-François, aujourd'hui à la tête de l'entreprise Noaro Frères, en 2014, devant le Grimaldi Forum, dont ils ont refait le système anti incendies.
Jean Noaro et son fils, Jean-François, aujourd'hui à la tête de l'entreprise Noaro Frères, en 2014, devant le Grimaldi Forum, dont ils ont refait le système anti incendies. Eric Dulière)
Frantz Chavaroche

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct