Rubriques




Se connecter à

Ils ont choisi de lancer leur entreprise avec l'appui de Monaco Boost, qu'en retirent-ils ?

La pépinière d’entreprises lancée il y a un peu plus d’un an par le gouvernement princier pour "booster" l’économie monégasque s’ouvre aujourd’hui plus largement aux conjoints de Monégasques. On vous explique comment ça marche.

Julie Baudin Publié le 31/03/2022 à 19:40, mis à jour le 31/03/2022 à 19:44
Monaco Boost est une société financée à 100% par des capitaux de l’État. Photo Stéphane Danna/Dir. Com.

Ils créent une gamme de bières aux couleurs de la Principauté, développent une application dédiée à la réservation pour des loisirs ici à Monaco, imaginent des sites Internet, aident à développer la vente en ligne, vendent des chaises de bureau à des professionnels… Ces nouveaux entrepreneurs monégasques sont soutenus depuis plusieurs mois par Monaco Boost créée il y a un an par le gouvernement princier en accord avec le Conseil national. Une pépinière d’entreprises qui les accompagne durant cinq ans en moyenne avant qu’ils ne volent de leurs propres ailes.
Installée au 5e étage d’un immeuble de la zone F de Fontvieille, la structure affiche déjà un joli taux de remplissage avec 26 entreprises hébergées à la suite de trois appels à candidature.

Dossier
de candidature
à déposer avant
le 22 avril


Un quatrième est en cours, cette fois-ci ouvert aux conjoints de Monégasques souhaitant créer en Principauté une nouvelle activité.


Ils pourront ainsi bénéficier d’un espace de travail et de tous les avantages de la pépinière pour une durée maximum de trois ans, les conditions pour les candidats de nationalité monégasque restant inchangées.

 


Les personnes intéressées devront déposer un dossier de candidature avant la date limite fixée au 22 avril à 12 h, terme de rigueur.


Les candidatures seront ensuite examinées par un comité présidé par le conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Économie, Jean Castellini, et composé de représentants du Conseil national, de l’administration et de Monaco Boost (*).
26 activités représentées

Les candidats retenus se verront attribuer un espace de travail adapté à leurs besoins et rejoindront ainsi la communauté d’entrepreneurs du Monaco Boost qui compte à ce jour 26 activités distinctes.
Les nouveaux occupants pourront bénéficier dès le mois de juin, d’un accompagnement professionnel durant le lancement ou développement de leur activité. Au-delà des partenariats déjà consolidés avec la Jeune Chambre Économique et le Monaco Economic Board, les entrepreneurs profiteront des rencontres, ateliers et formations sur des thèmes variés liés au monde de l’entreprenariat.


Avec Monaco Boost, la Principauté s’est dotée d’un nouvel outil pour développer encore la culture entrepreneuriale.
Et confirmer ainsi sa place de terre d’entreprises.

* Toutes les informations relatives à l’appel à candidatures sont disponibles sur le site internet www.monacoboost.mc ou sur le site https://service-public-entreprises.gouv.mc/Local-ettravaux/Local/Locaux/Monaco-Boost.

 

Monte Carlo Beer: "Gagner en crédibilité auprès des clients"

"Ici c’est la famille Boost, et en tant que premiers arrivés nous sommes un peu les chouchous!". Photo Cyril Dodergny.

Arrivés en avril 2021, ils sont les premiers à s’être installés dans la pépinière. Anthony Orengo et William Scheffer sont les deux fondateurs de Monte Carlo Beer - de la bière artisanale brassée dans le Var et issue de l’agriculture raisonnée -, une société qu’ils ont créée en 2019 au retour d’une expérience à Singapour.
"Monaco Boost nous a apporté le relationnel intrapépinière et un réseau important à l’extérieur. Nous avons aussi gagné en crédibilité auprès de nos clients."

Ils viennent d’ailleurs d’embaucher un commercial pour les accompagner dans leur développement.

"En 2021, nous avons vendu 60 000 bouteilles sur Monaco et la Côte d’Azur. Quelques cartons sont aussi partis en Italie, Angleterre, Roumanie et au Japon. Aujourd’hui, notre but c’est de travailler sur l’export pour toucher de nouveaux marchés et développer aussi de nouveaux produits."

CR Global Trade: "Ici je ne suis plus seule, je me sens portée"

"Je partage avec les autres pensionnaires mes craintes et mes espoirs de jeune entreprise." Photo Cyril Dodergny.

Quelques bureaux plus loin, la toute jeune entreprise d’Ingrid Diaz, CR Global Trade, commercialise des chaises de bureau.

"C’est une société, la plus importante de Colombie, qui appartient à mon papa. J’ai voulu développer cette activité ici à Monaco qui est devenu mon nouveau pays.  Je suis vraiment bien ici. La pépinière est un lieu très convivial qui me permet de ne pas rester isolée et de rencontrer beaucoup de personnes avec qui partager mes craintes et mes espoirs de jeune entreprise. Quand on crée une société on se sent souvent seul et les prises de décisions sont difficiles. Ici, on s’enrichit énormément au contact des uns et des autres. Et de plus, Monaco Boost met tout en place pour nous accompagner et nous aider à nous développer. Ici je me sens vraiment portée."

 

Twenty: "J’ai développé mon activité grâce à la pépinière"

La jeune entreprise de Lallie Sangiorgio est totalement ecofriendly. Photo Cyril Dodergny.

Au bout du couloir, il y a Lallie Sangiorgio, installée depuis 6 mois au cœur de la pépinière avec sa jeune entreprise Twenty. Marketing digital, branding, création de contenus, elle mène depuis son petit bureau une trentaine de projets…

"Quand je me suis lancée, j’ai travaillé de chez moi. Je pensais que c’était adapté à mon activité. Mais je me suis vite rendu compte que j’avais besoin d’un vrai cadre de travail, que je me sentais seule et qu’il était nécessaire que je rencontre d’autres entrepreneurs. C’est tout ce que j’ai trouvé ici en postulant. J’ai créé des synergies avec d’autres entreprises de la pépinière, j’ai trouvé ici aussi des nouveaux clients, j’ai développé mon activité grâce à la pépinière. Et j’ai même rencontré l’amour!"

Instant App: "Un cadre de travail et de confort"

L’application développée par Kenneth Gadeau et son associé sera disponible en mai.  Photo Cyril Dodergny.

Kenneth Gadeau occupe avec son associé, Antoine de Massy, un bureau partagé dans l’espace de coworking. Ils sont arrivés dans la pépinière en janvier dernier pour développer leur projet d’application.

"Nous avons créé une application mobile qui permet de générer des réservations et des paiements instantanés à Monaco dans des restaurants, des lieux des loisirs et des événements. Elle sera lancée en mai prochain, en même temps qu’un site Internet. Nous sommes en pleine phase de développement et nous avons trouvé ici à Monaco Boost un cadre de travail et de confort. Cela nous permet de nous concentrer et de recevoir nos clients et futurs clients. Sans parler des synergies qui se créent avec les autres entreprises de la pépinière."

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.