“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils ont 54 heures pour créer une start-up

Mis à jour le 27/04/2019 à 10:04 Publié le 27/04/2019 à 10:04

Ils ont 54 heures pour créer une start-up

Top départ.

Top départ. Hier soir à 18 heures, c’était l’ébullition chez MonacoTech. Le site abrite jusqu’à dimanche la sixième édition du Startup Week-end, organisé par la Jeune chambre économique monégasque. Le principe est inchangé : s’enfermer pendant 54 heures non-stop, jour et nuit, pour développer une idée qui deviendra au terme des deux jours, une startup à lancer.

Ils sont cette année 70 à participer. « Nous avons recherché de la diversité dans les profils pour avoir un rendu intéressant », explique Marion Soler, vice-présidente entrepreneuriat de la JCEM. Et les participants se sont tous rencontrés hier soir. « Nous avons un tiers d’étudiants qui viennent découvrir, un tiers de salariés qui ont des envies d’évolution professionnelle et un tiers d’entrepreneurs qui cherchent à développer une idée ».

Un jury à séduire

Hier soir, l’heure était à la présentation des projets. Les participants devaient ensuite se former en une dizaine d’équipes et commencer à phosphorer. Objectif : séduire dimanche soir le jury en pitchant en quelques minutes leur projet. Un jury encadré par des professionnels du monde des startup. Notamment Leonid Goncharov, fondateur d’Anticafé une startup de la Station F, devenu leader européen sur le marché des cafés connectés où l’on ne règle que le temps passé sur place.

Tout au long du week-end, les participants seront d’ailleurs encadrés par des sachants et des professionnels pour les guider dans leurs démarches. Ce sont ces mêmes professionnels qui composent les lots à gagner. Pas de dotation financière mais des prix d’aides, de conseils, de mise à disposition de locaux. Histoire de concrétiser le projet développé au cours du week-end.

L’an dernier, les lauréats du Startup week-end ont proposé un projet d’application touristique. Leur structure, baptisée Guid’Hop, est aujourd’hui en cours de développement et devrait apparaître sur les plateformes de téléchargement à l’été.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct