“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils inventent un tablier de cuisine de luxe

Mis à jour le 07/08/2017 à 11:51 Publié le 07/08/2017 à 05:04
Le premier, Mali Soulé, a inventé le produit. Le second, Théodore JR Giorgi, la commercialise.

Le premier, Mali Soulé, a inventé le produit. Le second, Théodore JR Giorgi, la commercialise. Photo Jean-François Ottonello

Ils inventent un tablier de cuisine de luxe

La marque monégasque Saint-Honoré entend donner ses lettres de noblesse au tablier de cuisine. Un produit pensé comme un vêtement, s'adaptant avec style aux utilisateurs

La marque et le slogan traduisent d'emblée le concept : « Saint-Honoré - Les beaux tabliers ». C'est probablement l'un des derniers accessoires a ne pas avoir été griffé par la mode. Le tablier de cuisine, bout de tissu utile devant les fourneaux, devient objet mode.

L'idée, Mali Soulé a en a la paternité. Ce styliste designer touche-à-tout, bardé d'expériences (il a même travaillé dans sa jeunesse au service expédition de Nice-Matin) et rugbyman à ses heures perdues a démarré dans la mode il y a dizaine en créant la marque Deep Soul. Puis a développé Portman, Little Marcel, Kaporal, Avirex, Bombers.

 

Tout est dans le détail: lanières en cuir détachables pour le passage en machine et toiles de qualité, le tablier a tout d’un vêtement de haute facture.
Tout est dans le détail: lanières en cuir détachables pour le passage en machine et toiles de qualité, le tablier a tout d’un vêtement de haute facture. Photo Jean-François Ottonello

Jusqu'à cette nouvelle aventure, celle de Saint-Honoré. "Je veux faire les plus beaux tabliers au monde. Personne n'a vraiment développé le tablier haut de gamme et je le traite comme si je dessinais un vêtement".

"Devenir leaders"

Le nom Saint-Honoré, fait d'ailleurs référence à la rue parisienne, Faubourg Saint-Honoré, repaire des enseignes de luxe. C'est Théodore Giorgi, président délégué de Tefilex, qui l'a trouvé, en s'associant avec Mali Soulé dans ce projet.

"Notre objectif est de devenir leaders dans ce marché de niche", sourit Théodore Giorgi, professionnel du textile, qui croit fort à ce projet.

L'équipe autour du projet : Mali Soulé, Théodore Giorgi, Agnès Sabo-Benke et Théodore JR Giorgi.
L'équipe autour du projet : Mali Soulé, Théodore Giorgi, Agnès Sabo-Benke et Théodore JR Giorgi. Photo Jean-François Ottonello

Il faut dire qu'ensemble, ils ciblent une tendance et un goût du public pour la cuisine. Techniquement, l'objet est séduisant. Lanières en cuir croisées dans le dos, toile denim ou lin, finitions précises, il a tout d'un vêtement soigné.

La fabrication s'étale entre le Maroc, la Colombie, la Tunisie et la France.

"Je ne suis pas pour le made in France à tout prix", commente Mali Soulé.

"Chaque pays a sa spécialité haut de gamme dans les matières et la conception, je ne me cloisonne pas, je choisis les meilleurs".

Le concept a déjà séduit plusieurs professionnels de la restauration monégasque pour en habiller cuisiniers et serveurs. Pour le grand public, la mise en vente dans quelques concepts stores, devrait être effective dans quelques semaines.

Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct