“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il n'y a pas que des bateaux au Yacht Show

Mis à jour le 29/09/2018 à 05:16 Publié le 29/09/2018 à 05:16

Il n'y a pas que des bateaux au Yacht Show

L'entreprise monégasque Boutsen Design et l'avionneur américain Boeing Business Jet font stand commun pour présenter un jet privé de la taille d'un avion de ligne bien connu

Pendant ce Monaco yacht Show, le Yacht Club a abrité un stand assez peu… maritime. Un industriel qui préfère d'habitude que ses appareils n'aient rien à voir avec la mer : Boeing Business Jet, la filiale avions privés du constructeur américain.

Mais alors, qu'est venu faire l'avionneur de Seattle dans les allées du MYS 2 018 ? « Nous étions déjà là il y a 5 ans, mais nous étions si petits que vous ne nous remarquiez pas ! » plaisante Greg Laxton, le PDG.

La touche Boutsen

C'est grâce à Daniela Boutsen, avec qui ils partagent le stand, que le constructeur est arrivé là. L'épouse de l'ex-pilote de Formule 1, Thierry Boutsen, reconverti dans le commerce d'avions privés, est à la tête de Boutsen Design. Son rôle ? La décoration de ces palaces volants. « Il y a 7 ans, j'ai eu l'opportunité de décorer deux Airbus » explique-t-elle. Pour celle qui s'est découvert une passion pour les arts décoratifs à Potsdam, dans son Allemagne natale, c'était l'occasion de pratiquer tout ce qu'elle adore : la déco et gérer une entreprise (ce qui correspond à sa formation initiale en Allemagne).

Mais qu'on ne se méprenne pas, Daniela Boutsen n'a pas la prétention de réaliser l'intégralité de l'intérieur des avions : « L'aménagement est très complexe, à cause des normes aéronautiques. Moi je m'occupe de tout ce qui est amovible. » Vaisselle, coussin, objets de déco, lampes… tout ça, c'est sa patte à elle. Une touche qui a déjà séduit des chefs d'état.

Du plus baroque au plus contemporain, elle pratique tous les styles : « L'important c'est qu'il y ait une cohérence entre l'apparence extérieure de l'avion, l'aménagement, et la décoration. Je me suis déjà occupée d'un avion où la thématique c'était l'or. Du robinet aux broderies de coussins. »

Alors qu'elle travaillait déjà pour Boeing, elle leur a proposé de venir à Monaco : « Il me semblait évident qu'il y avait quelque chose à faire ici pour eux. »

Et pour cause. Greg Laxton le reconnaît : « Tous les propriétaires de yachts ne peuvent pas s'offrir un avion, mais quand on a un avion, on a souvent un yacht. » La clientèle est donc la même.

Pour séduire les visiteurs, le stand est hyperélégant : laquage noir, boiseries claires, simulateur de vol à la carlingue en inox rutilant, et une maquette incroyable du BBJ Max 7.

Nice Pékin en direct

Basé sur le Boeing 737, ce nouveau bijou peut comporter tout le confort nécessaire : salon, bureau, chambre à coucher, salle de bain et cuisine permettant des repas de gourmet… Bref, un vrai yacht volant. La maquette au toit transparent est là pour le prouver. Un jouet à 74 millions de dollars hors aménagements (environ 100 millions dans la configuration présentée), et qui permet de relier Los Angeles ou Pékin depuis Nice, en direct. Si la somme peut paraître faramineuse au commun des mortels, le directeur marketing de Boeing Business Jet l'assure : « C'est un investissement très accessible. Beaucoup plus que ce que les clients potentiels imaginent. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct