Rubriques




Se connecter à

Guerre en Ukraine, oligarques russes, Festival de Cannes... Mais quels superyachts occupent le quai des Milliardaires d'Antibes aujourd’hui?

Depuis la guerre en Ukraine, la partie du port Vauban réservée aux superyachts semblait bien vide. Depuis le Festival de Cannes et le Grand Prix de Monaco, le site semble avoir repris vie…

Margot Dasque Publié le 01/06/2022 à 08:00, mis à jour le 31/05/2022 à 21:57
Le quai est plus fourni qu’il y a quelques semaines. (Photo M. D.)

Ambiance désert les pieds dans l’eau. Depuis la guerre frappant l’Ukraine, et les menaces planant sur les biens des oligarques russes, le quai des Milliardaires s’est vidé. Obligeant ainsi cette partie du port Vauban d’Antibes à tourner au ralenti. Les interrogations quant à l’impact économique de cette désaffection des superyachts ont ainsi fleuri au fil des semaines: assiste-t-on à la fragilisation de la structure Vauban 21? [voir notre édition du 17 avril] Pendant que les rumeurs vont bon train, aussi bien sur les paiements honorés ou non par les propriétaires russes que sur la venue de Bill Gates (1), le quai semble avoir retrouvé un semblant d’activité.

Le Roi du Bahreïn et des vacanciers

Mais qui va là?

Impressionnant, visible depuis la route du bord de mer, le Al Raya n’occupe pas moins de 110mètres depuis le 20 mai. Construit en 2008, le navire appartient au roi du Bahreïn et peut accueillir seize invités pour… quarante-sept membres d’équipage. Un luxe estimé à 250 millions de dollars.

Parmi la bonne dizaine d’embarcations de prestige occupant le site, on retrouve le 11-11 de Nick Candy. Un superyacht à 65 millions de dollars que son propriétaire a décoré lui-même puisque son entreprise Candy & Candy est spécialisée dans le domaine. Autre businessman qui a jeté son ancre ici: James Berwind, fils du fondateur de Berwind-White Coal Mining Company – entreprise qui a démarré son histoire dans le charbon donc. Son 63mètres, Scout, venu de Ijmuiden aux Pays-Bas est amarré. Comme voisins? Beaucoup d’embarcations charter. L’effet Festival de Cannes, Grand Prix de Monaco est passé par là. Avec des locations à des prix... à la hauteur de la construction navale. Comme le Laurentia. Son propriétaire, dont l’identité se fait discrète, l’aurait acheté 50 millions de dollars sans jamais l’avoir visité. Une anecdote que raconte l’armateur – The New Yachts Company – en précisant que "tout a été réglé par messagerie WhatsApp ". Pour goûter une tranche de ce rêve de 55mètres, il faudra débourser au moins 373.000 euros€la semaine pour maximum douze invités. Pour ce tarif, cinéma plein air, jacuzzi et un intérieur designé à Miami par Radyca.

 

Un peu moins onéreux, plus classique, mais toujours dans la même gamme, on trouve le Mia Rama à... 220.000 euros€ la semaine. Pour le coup d’œil, rendez-vous sur la promenade des remparts: il s’agit du superyacht le plus proche du portail d’accès.

Cela suffira-t-il?

Reste à savoir si ces opérations suffiront à combler le manque généré par les fidèles mastodontes du quai. Pour rappel, le Dilbar - propriété d’Alisher Ousmanov - est toujours immobilisé à Hambourg. Pour rappel, son amarrage a nécessité deux ans de travail pour permettre à ses 156mètres d’avoir accès au site désormais géré par Vauban 21.

1. On parle ici de l’Aqua, bateau à hydrogène, estimé à 600 millions d’euros dont l’achat par Bill Gates a été annoncé, puis démenti, puis annoncé, puis démenti...

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.